Primes en liquide : Claude Guéant exclu de l'ordre de la Légion d'honneur

Primes en liquide : Claude Guéant exclu de l'ordre de la Légion d'honneur
Claude Guéant le 5 décembre 2018 à Paris.

, publié le mardi 28 mai 2019 à 11h45

La décision fait suite à la condamnation de l'ancien secrétaire de l'Élysée dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur. 

Exclu de la Légion d'honneur et de l'ordre national du mérite. L'ex-secrétaire général de l'Élysée Claude Guéant, condamné dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur, est privé de sa Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite, selon le Journal officiel publié mardi 28 avril. 



Ce retrait, acté par deux arrêtés en date du 17 mai parus au JO, prend "effet au 16 janvier 2019", date de la condamnation de l'ex-ministre de l'Intérieur et ancien bras droit de Nicolas Sarkozy.

Condamné à deux ans de prison avec sursis 

Ce jour-là, la Cour de cassation avait alors rejeté son pourvoi dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur, rendant définitive la condamnation de Claude Guéant. La cour d'appel de Paris a prononcé le 23 janvier 2017 une peine de deux ans de prison dont un avec sursis à l'encontre de l'ancien secrétaire général de l'Élysée. 



Claude Guéant avait été nommé chevalier de la Légion d'honneur le 10 mars 1992 en qualité de préfet des Hautes-Alpes et commandeur de l'ordre national du Mérite en 2001 en qualité de "préfet de la région Bretagne, préfet de la zone de défense ouest, préfet d'Ille et Vilaine", cite l'arrêté. 




 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.