Prime pour les soignants, "aide d'urgence" automatique : les annonces d'Edouard Philippe

Prime pour les soignants, "aide d'urgence" automatique : les annonces d'Edouard Philippe
Edouard Philippe, en mars 2020, à Paris

, publié le mercredi 15 avril 2020 à 14h17

Le Premier ministre a présenté les grandes lignes du projet de loi de finances rectificative, porté à 110 milliards d'euros face à la crise du coronavirus. Parmi les mesures : une prime pouvant aller jusqu'à 1500€ pour les personnels d'hôpitaux, et une aide de 150€ minimum pour les foyers précaires.

"Nous savons tous ce que nous leur devons". A la sortie du Conseil des ministres de ce mercredi 15 avril, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la mise en place d'une "prime défiscalisée de 1500€ à tous les personnels dans les hôpitaux des départements les plus touchés" par l'épidémie de Covid-19."Pour tous les autres, une prime de 500€" sera versée, a indiqué le chef du gouvernement, précisant par ailleurs que les heures supplémentaires des personnels soignants seront valorisées à 50% de plus.


Le Premier ministre a également confirmé la mise en place d'une prime exceptionnelle pouvant aller jusqu'à 1.000 euros pour certains fonctionnaires mobilisés pendant la crise. "L'Etat souhaite marquer sa reconnaissance envers ses personnels" a t-il commenté.

Plan de soutien aux foyers démunis

Le gouvernement a également annoncé une "aide exceptionnelle de solidarité", qui concernera plus de 4 millions de foyers. "Les familles doivent faire face à des charges supplémentaires, qui peuvent les installer dans des situations dramatiques", a constaté le Premier ministre. Une aide de 150€ sera versée le 15 mai prochain, pour les foyers bénéficiant du RSA ou l'Allocation de solidarité spécifique. 100€ supplémentaires seront versés par enfant, pour les bénéficiaires des allocations logement.

"Nous faisons face" à l'épidémie du coronavirus "d'abord grâce à l'incroyable dévouement de tout le personnel soignant du pays", a souligné Edouard Philippe en rappelant "l'effort historique en faveur de notre système sanitaire" de 8 milliards d'euros dans le projet de loi de finances rectificative présenté mercredi.

Cette somme permet "d'investir dans l'achat de matériel et de masques pour près de 4 milliards d'euros" et de financer les mesures pour le personnel soignant, "en première ligne, jour et nuit", a-t-il ajouté.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.