Prime à la casse : le gouvernement n'y arrive plus

Prime à la casse : le gouvernement n'y arrive plus©Wochit

, publié le lundi 10 décembre 2018 à 16h51

Au 1er janvier 2019, le gouvernement doit doubler le montant de la prime à la conversion, destinée à tous ceux qui achètent une voiture propre. De 2000, cette aide passera à 4000 euros.

Dans le même temps, l'Agence des services et paiement, qui est en charge de reverser la prime aux concessionnaires, n'est plus en capacité d'honorer les remboursements. Une information communiquée par le journal Le Parisien.

70 000, c'est le nombre de dossiers en retard que l'on comptabilisait au mois de septembre. Même si le gouvernement a rapidement débloqué 85 millions d'euros pour permettre le remboursement de la prime à la conversion, la situation ne ferait qu'empirer. Le ministère de la Transition écologique s'explique : "A ce stade, 220 000 demandes ont été enregistrées depuis janvier, soit 120 000 de plus que l'objectif prévu pour 2018."



Ainsi, le Centre national des professionnels de l'automobile a envoyé un courrier au Premier ministre, comme le précise Le Parisien. Dans sa lettre, le CNPA dénonce "une situation qui n'est plus tenable". En effet, ce sont des dizaines de millions d'euros que les concessionnaires ont dû avancer pour verser la prime à la conversion aux particuliers.

En novembre, le gouvernement avait décidé de réaffecter près de 600 millions d'euros de la taxe sur les carburants au régime général. Une décision qui pourrait expliquer les retards accumulés.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.