ALERTE INFO
14:04
New York : explosion "d'origine inconnue" au centre de Manhattan (police)

Prêtre égorgé : les terroristes "se sont enregistrés", assure une religieuse

Prêtre égorgé : les terroristes "se sont enregistrés", assure une religieuse

Les deux individus se sont introduits dans l'église de Saint-Étienne-de-Rouvray vers 9h30

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le mardi 26 juillet 2016 à 19h02

- Les meurtriers du prêtre assassiné mardi matin dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) se sont "enregistrés" au moment du crime, a témoigné sœur Danielle, une religieuse parvenue à s'enfuir de l'église lors de la prise d'otages et qui avait donné l'alerte. "C'était enregistré, ils se sont enregistrés", a déclaré la religieuse à RMC, précisant qu'un des deux assaillants avait fait "un peu comme un sermon autour de l'autel en arabe" juste avant l'assassinat du prêtre.

-

"Quand je les ai vu entrer, je me suis dit, c'est fini". Telle a été la réaction de soeur Danielle, qui a livré son témoignage à RMC et à France Télévisions. La religieuse faisait partie des personnes présentes dans l'enceinte de l'église où les deux individus se sont introduits. Elle raconte que les assaillants ont obligé le curé à "se mettre à genoux", alors qu'il venait de finir sa messe. "Ils ont pris sa place pour parler en arabe, a t-elle encore indiqué. Le père Hamel aurait "essayé de se débattre". "Je ne pensais pas qu'ils allaient s'acharner sur Jacques", a t-elle témoigné.

Les deux auteurs de la prise d'otages mardi dans une église de Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen, au cours de laquelle un prêtre a été égorgé, avaient des armes blanches et "un dispositif factice" faisant penser à un engin explosif, selon une source proche du dossier. Les deux hommes avaient des armes blanches type couteau, "un vieux pistolet inopérant" et un "dispositif factice" faisant penser à la présence d'explosifs. Le père Jacques Hamel, prêtre auxiliaire de la paroisse, avait fêté son jubilé d'or en 2008. Le curé de la paroisse, Auguste Moanda-Phuati, a présenté sur RTL le père Hamel comme un prêtre à la retraite donnant encore "des coups de main". Il "était très bien connu parce que ça fait plusieurs années qu'il est là", a-t-il ajouté. "C'est plutôt quelqu'un d'apprécié par les bénévoles, de discret, soucieux, proche de la population, sans aucune volonté d'affichage de sa foi ou de prosélytisme", a décrit Christophe Leroy, délégué départemental du Secours catholique-Caritas France.
 
135 commentaires - Prêtre égorgé : les terroristes "se sont enregistrés", assure une religieuse
  • Nous sommes bien partis pour devenir un nouveau Liban.

  • Au train ou vont les choses, certains organiseront bientôt des marches blanches pour les auteurs de ces attentats tués par la police !

  • tous ceux qui ont participé à un attentat de près ou de loin : PEINE DE MORT !!! ...Revoir la loi s'il faut..

  • Comment peut-on s'en prendre à quelq'un qui prêche la paix entre les différentes composantes de notre société ?

    Et de plus, à quelqu'un d'un âge qui devrait imposer le respect.

  • il est temps de ne plus blablater messieurs du gouvernement, les FRANCAIS attendent plus d'actes et plus de fermetés . Vis à vis de ces barbares sans foi ni loi il faut être implacable, l'histoire de FRANCE EST LA PLUS BELLE DU MONDE . Nous avons su répondre aux agressions , aux guerres de différents ennemis qui ont voulu nous soumettre, alors messieurs rappelez vous cetout...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]