France

Près de Marseille, une plage polluée par des graisses marines fermée pour 24 heures

La plage du Bottaï, à Port-de-Bouc, près de Marseille, est interdite d’accès depuis ce jeudi, 13h, rapporte La Provence. La raison ? La découverte de graisses marines, un produit insoluble dans l’eau.

Les riverains de la plage de Bottaï, à Port-de-Bouc, près de Marseille, ont fait une découverte ennuyeuse ce jeudi 20 juillet. Des petits bouts de graisses marines, semblables à des "cailloux" bleus, étaient éparpillés sur le sable. Par mesure de précaution, la municipalité en a interdit l’accès depuis 13 heures ce jeudi 20 juillet, et jusqu’à vendredi midi, rapporte La Provence.

Le nettoyage a débuté dès midi. Une équipe d’agents réservistes de la Ville venus des différents services communaux (espaces verts, mécanicien, électricien) se sont attelés à la tâche. Équipés de gants et de fourches, ils ont ramassé les morceaux de graisse marine, normalement utilisée pour protéger les pièces métallique et mécaniques exposées à l'air ambiant sur les bateaux.

Pas de ressemblance avec des hydrocarbures

Dans un premier temps, les riverains avaient cru à des hydrocarbures. Un des agents de la ville, Cédric Pastor, conteste fermement : "J'ai eu avant Port-de-Bouc une carrière militaire et j'ai fait partie des équipes chargées de nettoyer les plages sur la côte Atlantique après le naufrage de l'Erika." Selon lui, la pollution sur la plage du Bottaï est très différente des hydrocarbures ramassés à l’époque.

Une question demeure : quelle est l’origine de cette pollution ? La direction des services techniques de la Ville soupçonne le largage de ce produit depuis un bateau. "Demain matin on reviendra, voir si le vent nous a amené d'autres galettes", a assuré un agent de la Ville auprès de La Provence. Et d’ajouter : "Suivant ce que l'on trouve on pourra mener des analyses plus approfondies. Sinon la plage pourra être rouverte dès demain midi."

publié le 20 juillet à 22h30, Isabelle Hautefeuille, 6Medias

Liens commerciaux