Première opération escargot dans le Jura contre la hausse des prix des carburants

Première opération escargot dans le Jura contre la hausse des prix des carburants
Des véhicules circulent au ralenti près de Toulouse, le 1er juillet dernier (illustration)
A lire aussi

, publié le vendredi 02 novembre 2018 à 16h00

Voitures, camions, motos et tracteurs s'étaient donné rendez-vous sur les rives du Doubs, vendredi 2 novembre en début de matinée, pour faire entendre leur colère face à la flambée des prix du carburant.

Ils n'ont pas attendu le 17 novembre, journée nationale d'appel au blocage, pour débuter les actions. Vendredi matin, environ 500 véhicules ont mené une opération escargot à Dole, dans le Jura, pour protester contre la hausse des tarifs des carburants.



"Halte au racket"

La mobilisation avait été lancée sur les réseaux sociaux par un groupe baptisé "De l'essence de la contestation", qui compte plus de 24.600 membres.

Partis des rives du Doubs, les voitures, taxis, camions, motos et tracteurs ont roulé jusqu'à la sous-préfecture, en centre-ville de Dole. Certains arboraient des banderoles "halte au racket". Une délégation de manifestants a été reçue pendant une demi-heure par le sous-préfet.



78% des Français soutiennent le mouvement

Les appels au blocage des routes se multiplient pour le samedi 17 novembre, en France et en Belgique. Plus des trois quarts des Français (78%) estiment que le mouvement est "justifié", indique un sondage Odoxa-Dentsu Consulting publié jeudi er novembre. En un an, le prix du diesel à la pompe a progressé d'environ 23% contre 15% pour celui de l'essence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.