Pourquoi ces locataires de l'Essonne sont dispensés de loyer depuis 18 mois

Pourquoi ces locataires de l'Essonne sont dispensés de loyer depuis 18 mois
Un immeuble à Courcouronnes (Essonne) le 27 mars 2013 (illustration).

Orange avec AFP, publié le mercredi 12 juillet 2017 à 18h06

Grâce à une disposition légale imposée par la mairie de Courcouronnes (Essonne), les locataires de la résidence Albert-Préjean ont tout à fait le droit de ne plus payer leur loyer. Un manque à gagner de 680.000 euros pour le bailleur.

C'est une sacré économie.

En février 2016, le maire de Courcouronnes a pris un arrêté de péril grave et imminent en raison de la chute de briques de la façade de la résidence Albert-Préjean, autorisant de fait les locataires des 88 logements à ne pas payer leur loyer durant toute la tenue des travaux, rapporte mardi 11 juillet Le Parisien.

Alertée par des affiches placardées sur le bâtiment, Raphaële Bourdrez, présidente de l'association des locataires de la résidence, n'en a pas cru ses yeux et s'est rendue à la mairie pour en être sûre. "Ils m'ont confirmé que c'était la loi, explique-t-elle au quotidien. Nous n'avons pas à payer de loyer pendant cette période". Certains locataires vont ainsi pouvoir économiser près de 10.000 euros entre le non paiement de loyers et le remboursement du surplus de provision de charges des années précédentes.

Mais pour le bailleur Espace habitat construction, c'est un vrai coup dur. Le manque à gagner est déjà de 680.000 euros, sans compter le million d'euros de travaux. "Avec cet arrêté, le maire a pris ses responsabilités et un expert a confirmé le risque de chute des briquettes de la façade, reconnaît Bruno Delerue, directeur du patrimoine du bailleur. Nous aurions aimé qu'il soit levé quand le site a été sécurisé. Mais c'est la loi", déplore-t-il.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.