Pour toucher des allocations, elle droguait ses enfants depuis des années

Pour toucher des allocations, elle droguait ses enfants depuis des années
168.000 euros de médicaments non utilisés ont été retrouvés au domicile de l'accusée au sud de Londres.

publié le mercredi 17 août 2016 à 09h23

Depuis plus dix ans, elle droguait ses enfants pour toucher de l'argent. Cette Britannique de 48 ans, mère d'un garçon et d'une fille, leur a fait subir des traitements médicamenteux, dont ils n'avaient aucunement besoin, pour réclamer des allocations indues.

Sonde gastrique, stéroïdes : rien n'a été épargné aux deux enfants de cette habitante de Croydon, au sud de Londres, rapporte Ouest-France.

Pendant plus de dix ans, elle leur a administré de lourds traitements médicamenteux pour des problèmes de santé imaginaires, pour toucher près de 434.000 euros, d'après les premiers résultats d'une enquête qui a duré trois ans.

Les enquêteurs ont découvert que des chirurgiens ont implanté des sondes gastriques sur ces deux enfants alors qu'ils pouvaient se nourrir seuls sans souci. Le garçon a également ingurgité des stéroïdes en raison d'un asthme aigu, mais qui à l'école n'a jamais été dépisté et dont les symptômes ne se sont jamais manifestés. Sa mère l'a aussi poussé à se comporter en autiste, ce qui lui a permis d'engranger 87.400 livres, soit plus de 100.000 euros.

Les autorités ont également retrouvé à son domicile des médicaments non utilisés pour la somme de 145.900 livres, soit 168.000 euros. De même, le total des aides financières demandé s'élève à 375.200 livres (près de 434.000 euros).

Pour le procureur en charge de l'affaire, la Britannique a fait montre d'"une cruauté extraordinaire (...), au-delà de tout entendement". À l'issue de son procès où 114 personnes ont témoigné contre elle, l'accusée a écopé de sept ans et demi de prison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.