Pour protéger Lyon des crues, une partie de l'Isère est inondée

Pour protéger Lyon des crues, une partie de l'Isère est inondée©FRANCK HAKMOUN / MAXPPP

franceinfo, publié le jeudi 25 janvier 2018 à 14h15

Ce n'est pas le Rhône qui déborde, mais une vanne qui a été ouverte pour protéger la région de Lyon. Une inondation volontaire d'une partie de la plaine du Bouchage (Isère) pour délester le fleuve en crue quitte à mettre des habitants de ce secteur en difficulté. Une dizaine de hameaux concernés pour un millier d'habitants contre 500 000 à Lyon.

Un sentiment d'abandon

Des routes coupées, des maisons isolées. L'une d'elles est habitée depuis trois ans par un couple. La mairie leur a apporté une barque en cas d'urgence. "On reste tant qu'on a de l'électricité et qu'on n'a pas les pieds dans l'eau", explique Grégory Bayle. La dernière crue de ce type dans l'Isère date de 2003. Pour les maires des communes touchées, ce système fonctionne, mais ils se sentent abandonnés…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Pour protéger Lyon des crues, une partie de l'Isère est inondée
  • pourquoi pas a la condition qu,il n,y ait pas d,habitation concernee

  • On inonde volontairement des terres qui ne le sont pratiquement jamais naturellement afin de " favoriser " l'inondation causée par un manque de travaux d'aménagement dans les zones urbaines.......et le petit producteur de légumes ou l'agriculteur du coin qui n'avait pas besoin de ça dans ces finances " maigres " en paie le prix pour les autres.........c'est une honte !!

    Avant de crier "c'est une honte !" On peut essayer de réfléchir à ce que l'on peut faire avec les pluies qui s'abattent actuellement sur la France.A défaut de pouvoir éliminer totalement les crues on peut envisager d'écrêter celles ci afin de limiter l'importance des dégâts .Pour cela ;de simples bassins de rétention sont illusoires compte tenu des volumes à retenir.Par contre il est envisageable de créer des zones sans habitations et sans activités commerciales ou industrielles et qui pourraient servir de zones de stockage temporaires en cas de crues importantes.;sous réserve que le profil des terres le permette.

  • L'Isère rejoignant le Rhône 100 km EN AVAL de Lyon;j'avoue ne pas comprendre le raisonnement.Si quelqu'un peut m'expliquer ce paradoxe;je l'en remercie par avance.

    avatar
    defendrelesretraites  (privé) -

    C'est pourtant simple à comprendre, pour ne pas que tout soit inondé il faut choisir une zone plus petite. Renseignez vous sur les inondations en Gascogne en 1977 et vous comprendrez mieux !

    Pour "defendrelesretraites" Vos "explications" n'ont pas réussi à me faire comprendre comment un cours d'eau peut remonter vers l'amont ........

  • Meme chose pour la Seyne à Paris, renseignez vous.

  • Ouais ! Sauf que la photo d'illustration n'a pas été prise dans l'Isère, mais dans le .....Doubs !!! (d'ailleurs, les hangars sont de 1937, et sont classés !!)
    Conclusion : il ne faut pas croire les médias !!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]