Pour la Journée mondiale de lutte contre le sida, Macron passe un test de dépistage

Chargement en cours
 Emmanuel Macron passe un test sanguin de dépistage du VIH vendredi 1er décembre à l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Emmanuel Macron passe un test sanguin de dépistage du VIH vendredi 1er décembre à l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

1/3
© AFP, CHARLES PLATIAU, POOL
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 01 décembre 2017 à 16h16

Le chef de l'État s'est déplacé à l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), accompagné de son épouse Brigitte. Devant les journalistes, il s'est prêté à un test sanguin de dépistage du VIH.

Le président a passé la matinée avec des personnels soignants du centre hospitalier Delafontaine, à Saint-Denis, en région parisienne, qui accueille des malades en situation de précarité, notamment des migrants.

À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, pour sensibiliser au dépistage, Emmanuel Macron a passé un test devant les journalistes. 

"Nous n'avons pas gagné la bataille contre le sida : il faut donc se protéger, se faire dépister, se traiter et accepter, dans la société, ceux qui ont le VIH", a déclaré Emmanuel Macron. "J'insiste : toutes celles et ceux qui ont un doute, un comportement sexuel à risques, un doute sur leur partenaire, doivent se faire dépister. C'est essentiel", a-t-il ajouté. 

Cette année, "6.000 personnes ont été dépistées avec le virus, mais il y en a beaucoup plus qui n'ont pas été détectées", insiste le chef de l'État, une véritable "épidémie cachée". En effet, 25.000 personnes seraient atteintes du VIH sans le savoir - soit 20% des 150.000 séropositifs en France. Elles seraient responsables de 64% des nouvelles contaminations. 

Emmanuel Macron juge prioritaire est de renforcer "les dépistages dans les centres d'accueil" de migrants, une population au sein de laquelle le nombre de malades est plus élevé. Il a abordé ce thème avec les membres de l'association Ikambare ("la maison qui accueille" au Rwanda), qui aide les femmes d'origine sub-saharienne affectées par le sida. "Notre objectif est de rompre leur isolement en les accompagnant dans les soins et en leur donnant des repas", lui a expliqué Bernadette Rwegerea, sa directrice. "Elles sont souvent dans une grande précarité, avec de jeunes enfants". 

 
130 commentaires - Pour la Journée mondiale de lutte contre le sida, Macron passe un test de dépistage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]