Pour éviter le pass sanitaire, les centres commerciaux proposent de vacciner les Français

Pour éviter le pass sanitaire, les centres commerciaux proposent de vacciner les Français
Centre commercial de Beaugrenelle, à Paris, le 30 janvier 2021.

publié le dimanche 25 juillet 2021 à 10h13

Dans une lettre ouverte au ministre de la Santé, les responsables de centre commerciaux estiment qu'ils pourraient vacciner jusqu'à un million de Français par semaine. 

Les centres commerciaux seront-ils soumis au pass sanitaire à partir du début août ? Alors que le gouvernement veut limiter l'obligation de présenter un pass sanitaire aux centres commerciaux de plus de 20.000 m2, le Sénat a décidé de les exclure du dispositif, estimant que cela posait un problème "pour l'acquisition des biens de première nécessité". Mais la question n'est pas encore définitivement tranchée, le projet de loi du gouvernement devant passer dimanche 25 juillet en commission paritaire, l'exécutif espérant son adoption définitive dans la soirée. 



Pour éviter le pass sanitaire, les gérants de centre commerciaux sont prêts à s'engager pleinement dans la campagne de vaccination. Dans une lettre ouverte au ministre de la Santé Olivier Véran et dévoilée samedi 24 juillet par Le Parisien, ils assurent que les centres commerciaux "ne sont pas le problème dans la crise sanitaire, ils font partie de la solution" et demandent "l'accélération du déploiement des centres de vaccination dans tous les grands centres commerciaux afin de massifier et démocratiser la campagne". 



"Aujourd'hui uniquement quelques centres sont équipés pour vacciner 500 à 1.500 personnes par jour : si les 400 plus grands centres commerciaux visés par cette mesure vaccinaient ne seraient-ce que 500 personnes par jour, en cinq jours, ils auraient déjà vacciné un million de Français".

"Cinq millions d'euros par mois par centre commercial"

Les professionnels du secteur dénoncent notamment le coût engendré par l'obligation du pass sanitaire. "Il faut compter 30.000 euros par mois pour le contrôle d'une seule porte d'entrée. Imaginez-vous un centre commercial avec une dizaine d'entrées ? Au total, il faudrait recruter plus de 5. 000 agents", déplore auprès du Parisien Gontran Thüring, le délégué général du Conseil national des centres commerciaux (CNCC), qui représente l'ensemble des 800 centres du territoire, et signataire de la lettre au ministre.

Selon les estimations d'Anne-Sophie Sancerre, directrice générale Europe du Sud d'Unibail-Rodamco Westfiel (URW), qui exploite en autres le Forum des Halles à Paris, Les 4 temps à la Défense, ou encore La Part-Dieu à Lyon, le coût global d'un dispositif de contrôle du pass sanitaire s'élèverait à "cinq millions d'euros par mois pour chaque centre commercial."

Contacté par le quotidien, l'entourage du ministre de la Santé, qui a menacé à plusieurs reprises de fermer les centres commerciaux en cas de flambée de l'épidémie, indiquait samedi que "des discussions (étaient) en cours" à ce sujet, sans plus de commentaires.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.