Pour avoir le droit de voir sa grand-mère en Ehpad, une fillette écrit une lettre à Emmanuel Macron

Pour avoir le droit de voir sa grand-mère en Ehpad, une fillette écrit une lettre à Emmanuel Macron©Pixabay (photo d'illustration)

, publié le samedi 20 mars 2021 à 12h15

Une petite fille de 10 ans a écrit au président de la République. Elle plaide pour pouvoir rendre visite à sa grand-mère en Ehpad, alors que les moins de 15 ans ne peuvent s'y rendre, rapporte France Bleu.

Les personnes âgées doivent-elles être les seules à s'astreindre à un confinement ? Cette question, souvent évoquée au cours des derniers mois de pandémie de coronavirus, est revenue sur le devant de la scène médiatique.

Une fillette de 10 ans a décidé d'écrire une lettre à Emmanuel Macron afin de lui demander d'avoir le droit de rendre visite et d'embrasser sa grand-mère de 72 ans, qui souffre de la maladie d'Alzheimer et qui réside dans un Ehpad, rapporte France Bleu, samedi 20 mars. Dans sa missive, la petite fille, qui habite à la Tour-du-Pin, en Isère, exprime le manque de sa mamie qu'elle n'a pas vue depuis plusieurs mois.



En effet, les mineurs de moins de 15 ans ne sont pas autorisés à se rendre en maison de retraite, en raison de la crise sanitaire. La petite fille n'a donc pas pu embrasser sa grand-mère depuis plusieurs mois. Alors, l'enfant a eu l'idée d'écrire une lettre à Emmanuel Macron.

"Ma mamie a Alzheimer et elle peut en mourir. Je voudrais la revoir avant"

"Je ne comprends pas pourquoi on n'a pas le droit de voir nos grands-parents. Ma mamie me manque tellement, elle s'est toujours occupée de moi, jusqu'à ce qu'elle perde la mémoire. Aujourd'hui, elle ne me reconnaît plus, mais ce n'est pas grave, je voudrais la serrer dans mes bras quand même !", explique la fillette auprès de la radio publique. Sa grand-mère a déjà contracté le virus, mais n'aurait pas encore été vaccinée. Il est en effet nécessaire d'attendre trois mois, après la maladie, pour pouvoir accéder au vaccin. La fillette indique que puisqu'elle porte le masque toute la journée à l'école, elle peut bien le faire si en contrepartie cela lui permet de voir sa grand-mère. "Ma mamie a Alzheimer et elle peut en mourir. Je voudrais la revoir avant", insiste-t-elle.

Une visite exceptionnelle autorisée

A l'heure où sont écrites ces lignes, le président de la République n'aurait pas encore répondu à cet appel. Néanmoins, le directeur de l'Ehpad où vit la septuagénaire semble avoir été touché par le plaidoyer de la jeune fille. A titre exceptionnel, il a ainsi accepté qu'elle vienne rendre visite à sa grand-mère.

Régulièrement, au cours des derniers mois de pandémie, le gouvernement a émis l'idée d'un confinement restreint aux personnes âgées. La mesure, jamais adoptée de façon concrète, avait été finalement jugée "pertinente, mais pas suffisante" par Emmanuel Macron. Dans la sphère médiatique, les premiers concernés avaient été nombreux à s'exprimer sur la question, fustigeant ce qu'ils estimaient généralement être une mise au ban, qui les éloignait de moments précieux passés en compagnie d'êtres chers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.