Post-bac : l'algorithme de Parcoursup dévoilé, pas les critères de sélection des universités

Post-bac : l'algorithme de Parcoursup dévoilé, pas les critères de sélection des universités
L'interface du site Parcoursup.

Orange avec AFP, publié le mardi 22 mai 2018 à 20h00

Le gouvernement a partagé le code informatique de la plateforme Parcoursup, ce lundi. Mais cet acte de transparence ne permet toujours pas de connaître les critères de sélection des universités.

Alors que les lycéens commencent à recevoir les premiers résultats de leurs vœux d'orientation, le gouvernement a publié l'algorithme de la plateforme Parcoursup.

Mis en ligne lundi 21 mai, le code source est accompagné de quelques explications et d'un texte de présentation. Cet acte de transparence était une promesse d'Emmanuel Macron. Il avait déclaré le 29 mars dernier souhaiter "que l'Etat publie les algorithmes qu'il utilise, à commencer par Parcoursup".



L'objectif du gouvernement est d'éviter tout nouveau raté. L'ancêtre de Parcoursup, la plateforme "APB", avait défrayé la chronique. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) avait même mis en demeure le ministère de l'Enseignement, en août 2017.



La commission reprochait à APB de déterminer l'avenir des bacheliers "automatiquement, sans intervention humaine", ainsi qu'un manque d'information autour de leurs données.

Les critères de sélection des universités restent inconnus

Depuis la réforme de l'orientation post-bac, et la refonte du système, l'algorithme n'est plus seul à décider. Chaque université choisit ses candidats, selon son nombre de places. Problème : ces critères-là, contrairement au code informatique, n'ont pas été dévoilés.

Les processus de sélection des établissement restent donc inconnus, et les étudiants ne pourront demander des comptes qu'après les décisions. "Chaque formation est responsable de ses choix" s'est justifié le ministre de l'enseignement supérieur, c'est le "secret des délibérations".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU