Porter un masque jetable ou lavable ? Comment utiliser et laver ceux en tissu : les recommandations de l'Académie nationale de médecine

Porter un masque jetable ou lavable ? Comment utiliser et laver ceux en tissu : les recommandations de l'Académie nationale de médecine©PHILIPPE DESMAZES / AFP
A lire aussi

publié le mardi 08 septembre 2020 à 15h20

PRATIQUE. La société savante, qui recommande depuis début avril de porter un masque "grand public" pour sortir, a publié de nouvelles règles mardi 8 septembre. 

L'Académie de médecine recommande de porter un masque "grand public" ou "alternatif", c'est-à-dire en tissu. "Dans l'espace public, les masques en tissu, lavables, doivent être préférés aux masques jetables pour d'évidentes raisons économiques et écologiques",  expliquent les experts. "Si les masques alternatifs ont des performances légèrement inférieures à celles des masques chirurgicaux en termes de filtration et d'étanchéité, ils offrent généralement de meilleures qualités de confort et de 'respirabilité'", argue l'Académie. 




Comment utiliser ces masques en tissu ? "Ils peuvent être lavés à la main ou en machine, avec un détergent, comme le linge de corps, la température de 60°C n'étant pas plus justifiée pour le lavage des masques que pour le lavage des mains", souligne l'Académie. Et quelle est leur durée de vie ?  "Ils sont réutilisables après chaque cycle de lavage - séchage tant que leurs qualités (maillage du tissu et intégrité des brides) ne sont pas altérées". Attention, les masques lavables "doivent être changés lorsqu'ils deviennent humides et ne jamais être portés plus d'une journée". 

Les scientifiques estiment que "les masques en papier, jetables, dits 'chirurgicaux', doivent être utilisés préférentiellement lors des activités de soins et de façon systématique pour les personnes malades ou en isolement". 




"Le port du masque dans la communauté n'est pas facultatif; se masquer pour protéger les autres est un geste altruiste dont l'efficacité collective est certaine quand tout le monde l'applique", insiste l'Académie.

Alors qu'"une pléthore d'affirmations souvent contradictoires entretient la confusion générale", l'institution recommande "que l'obligation du port du masque, systématiquement associée aux mesures de distanciation, soit instaurée dans tous les lieux publics, clos et ouverts, selon des règles faciles à comprendre, à appliquer et à contrôler", et "qu'une information claire et simplifiée sur l'usage des masques soit largement diffusée".

Dès début avril, l'Académie de médecine avait recommandé le port obligatoire du masque "grand public" pour les sorties. "Il est établi que des personnes en période d'incubation ou en état de portage asymptomatique excrètent le virus et entretiennent la transmission de l'infection. En France, dans ce contexte, le port généralisé d'un masque par la population constituerait une addition logique aux mesures barrières actuellement en vigueur", estimait alors l'Académie. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.