Pollens : alerte rouge sur une grande partie de la France

Pollens : alerte rouge sur une grande partie de la France
Un bouleau, responsable d'allergies, dans le département du Nord, le 19 avril 2015.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 15 avril 2018 à 19h06

Avec l'arrivée des beaux jours et les conditions anticycloniques qui régneront sur la France la semaine prochaine, le risque d'allergie aux pollens est maximal sur la quasi-totalité de l'Hexagone.

Le retour des beaux jours marque aussi le retour des pollens sur une partie du territoire. Dans les zones concernées, le risque d'allergie est actuellement maximal, et ce, jusqu'au 20 avril, avance le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).





"La France est coupée en deux avec les pollens de bouleaux qui envahissent le nord et les pollens de platanes qui gagneront du terrain au sud", note le RNSA dans son bulletin allergo-pollinique publié vendredi 13 avril. Sur le pourtour méditerranéen, ce sont les platanes qu'il faudra craindre, dans le Sud-ouest, les graminées. Ces secteurs sont eux en alerte jaune (niveau 3 sur 5).

Des gestes simples pour se protéger

Les conditions quasi-estivales qui s'installeront la semaine prochaine sur la France aggraveront la situation, en favorisant "la pollinisation des arbres et des herbacées".
Pour les personnes allergiques, il existe plusieurs moyens d'éviter les éternuements à répétition et les yeux rouges : "se rincer les cheveux le soir, favoriser l'ouverture des fenêtres avant le lever et après le coucher du soleil, éviter de faire sécher le linge à l'extérieur, rouler en voiture avec les fenêtres fermées, bien suivre son traitement et consulter son médecin en cas de symptômes", conseille le RNSA.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.