Policiers passés à tabac dans le Val-de-Marne : Emmanuel Macron promet que les agresseurs seront "punis"

Policiers passés à tabac dans le Val-de-Marne : Emmanuel Macron promet que les agresseurs seront "punis"
Une équipe de policiers a été prise à prise à partie lors d'une intervention (photo d'illustration).

Orange avec AFP, publié le lundi 01 janvier 2018 à 17h18

Plusieurs vidéos montrent une policière rouée de coups par plusieurs individus à Champigny-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2018.



Selon BFMTV, plusieurs individus ont tenté d'entrer de force sur les lieux d'une fête privée, provoquant l'intervention des forces de l'ordre puis le passage à tabac de la fonctionnaire.

PLUSIEURS JOURS D'ITT

Des effectifs de police ont alors été envoyés sur place pour tenter de ramener le calme mais à leur arrivée sur place, ils ont essuyé des jets de projectile. Deux officiers auraient alors été blessés selon Le Parisien, trois d'après BFMTV.

Les fonctionnaires ont été transportés à l'hôpital.

Leurs jours ne sont pas en danger, rapporte Le Parisien. Les officiers se sont vu prescrire entre 7 et 8 jours d'ITT.

Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue après cette agression.

LA CLASSE POLITIQUE RÉAGIT

Le président Emmanuel Macron a réagi en fin de journée et a promis que les agresseurs de policiers à Champigny seront "retrouvés et punis".

"Tout est mis en peuvre pour que les lâches auteurs de ces actes inqualifiables soient appréhendés et condamnés", a également indiqué sur Twitter le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.



D'autres personnalités politiques ont également commenté l'agression, à commencer par Christian Estrosi, le maire de Nice, qui se dit "révolté par les terribles images d'une policière au sol, tabassée par de lâches voyous".

Eric Ciotti, lui, parle d'un "lynchage inqualifiable". "Les images sont insoutenables. Cet acte d'une lâcheté extrême doit être puni le plus sévèrement possible", estime le député des Alpes-Maritimes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.