Policier tué sur les Champs-Élysées : le déroulé de la journée

Policier tué sur les Champs-Élysées : le déroulé de la journée
Les Champs-Élysées bouclés jeudi 20 avril 2017.

AFP, publié le vendredi 21 avril 2017 à 08h15

Un policier a été tué et un autre blessé, jeudi 20 avril dans la soirée, sur les Champs-Élysées à Paris. Le groupe État islamique (EI) a revendiqué l'attaque.


L'assaillant, connu de l'antiterrorisme, a été abattu. François Hollande a confirmé la piste terroriste après une réunion de crise à l'Élysée. Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
716 commentaires - Policier tué sur les Champs-Élysées : le déroulé de la journée
  • bien sûr "ses frères musulmans" disent qu'il était gentil juste un peu déjanté !! ils se foutent de nous une fois de plus tous ces djihadistes en puissance ! et encore merci à ce gouvernement de laxistes qui nous les a fait venir, qui les "protégent" ! cet arabe était déjà récidiviste mais en liberté elle est belle notre justice à la taubira ! Désormais j'ai décidé pour qui voter dimanche ......!

  • la morale socialiste ne nous parle pas de principe de precaution quand un policier est tue
    par contre avec les terroristes fiches et arretes et surveilles on ne fait rien au contraire on les relache
    de qui se moque t on

  • Pour comprendre ces affaires de terrorisme, on peut lire le billet intitulé: " j'accuse" du Père Henri Boulad , jésuite égyptien.

  • Cet individu dangereux n'était même pas fiché "S"; comme quoi les services de renseignement et la justice française ont encore pas mal d'années de boulot d'avance ou devrais je dire de retard ! .

  • Ce n'est pas la peine de nous bassiner durant des jours et des jours après un attentat en se posant mille et une question. La seule question à poser est : Que faisait un criminel multirécidiviste dans la nature. La responsabilité de cet attentat n'est à chercher que dans les insuffisances de la justice et notamment celles du juge d'application des peines.