Policier frappé à Aulnay-sous-Bois: cinq jeunes jugés jeudi

Policier frappé à Aulnay-sous-Bois: cinq jeunes jugés jeudi

Cinq jeunes, dont un mineur, seront jugés jeudi à Bobigny, après l'agression lundi d'un policier qui interpellait le conducteur d'un scooter suspect à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis)

A lire aussi

AFP, publié le mercredi 03 janvier 2018 à 22h53

Cinq jeunes, dont un mineur, doivent être jugés jeudi à Bobigny, après l'agression lundi d'un policier qui interpellait le conducteur d'un scooter suspect à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), a indiqué à l'AFP le parquet de Bobigny.

Le mineur, âgé de 14 ans, et deux majeurs doivent comparaître pour "violences en réunion sur personne dépositaire de l'autorité publique", a précisé le parquet.

Ils nient toute participation aux violences contre le policier, selon une source proche de l'enquête.

Un autre majeur doit être jugé pour "transport, détention et acquisition de stupéfiants". Le dernier pour refus de prise d'empreintes.

Six hommes au total avaient été interpellés dans cette affaire. L'un a été relâché sans poursuite.

Le mineur sera présenté à un juge des enfants jeudi. Les majeurs seront jugés en comparution immédiate à partir de 13H00 au tribunal de Bobigny.

Les faits se sont produits lundi peu avant 18H00, dans la cité populaire des 3.000 d'Aulnay-sous-Bois. La brigade anticriminalité (BAC) avait repéré un homme à scooter, soupçonné de participer à un trafic de stupéfiants, a relaté une source policière. Le suspect avait pris la fuite avant d'être rattrapé par un policier. Des jeunes, arrivés en renfort, avaient alors frappé à coups de pied le fonctionnaire, selon cette source.

L'un d'eux avait "sauté sur sa tête à pieds joints", d'après des sources policières. Un autre agent avait tiré en l'air avec son arme de service. 

Le fonctionnaire, qui souffre de contusions à la tête et d'une entorse au poignet, s'est vu prescrire huit jours d'incapacité totale de travail (ITT). 

Par ailleurs, une vidéo amateur postée sur les réseaux sociaux après ce contrôle montre un jeune au sol, casqué, frappé par un homme en civil qui brandit ensuite une arme. 

La vidéo qui ne dure que quelques secondes semble "correspondre à une scène évoquée par les policiers", a dit à l'AFP une source proche de l'enquête. Au cours de cette scène "ils indiquent que l'un d'eux, menacé par le groupe, a frappé le jeune qu'il tenait au sol avec son arme, car il tentait de le frapper". Le jeune ne s'est vu prescrire aucun jour d'ITT a précisé cette source.   

Cette affaire intervient alors que deux policiers ont été violemment agressés dans la nuit du Nouvel An à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Les syndicats policiers qui demandent des mesures face au "sentiment d'impunité" de leurs agresseurs seront reçus le 10 janvier par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

 
84 commentaires - Policier frappé à Aulnay-sous-Bois: cinq jeunes jugés jeudi
  • Eh bien je vois que la justice se montre beaucoup plus rapide que dans l'affaire Théo. Faut-il en déduire qu'une enquête visant cinq personnes ayant blessé deux agents des forces de l'ordre ayant entraîné 8 jours d'ITT est bien plus grave que le préjudice subie par notre pauvre Théo qui a été sciemment traîné à l'abri des caméras par un groupe de policiers déchaînés ayant commis à son encontre l'acte de barbarie que nous connaissons tous (pas besoin d'entrer dans les détails). Il faut croire que oui car après 8 mois nous sommes toujours sans nouvelles de ces policiers non inquiétés par la justice jusqu'à ce jour semble t-il ? Je sens que vous allez encore me traiter d’ignare.

    Si les faits sont avérés, ces policiers doivent être condamnés. Mais vous que pensez vous de ces policiers dont la voiture a été la cible de cocktails alors qu'ils étaient dans le véhicule? Que pensez vous de l'agression dont a été victime deux policiers dont une femme! Peut être devriez vous aller vous promener dans ces quartiers déguisé en policier pour voir ce que ça donnerait.

  • Ce sont nos gauchistes, amis des fripouilles, qui vont être contents. Je suggère en effet que l'on désarme purement et simplement les policiers. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'un d'entre eux, pourtant en état de légitime défense, n'a fait usage de celle-ci qu'en tirant en l'air. Imaginons une seconde que les canailles aient profité de sa faiblesse bien compréhensive ; et bien je peux vous assurer que eux, n'auraient pas hésité à s'en servir sur lui.

  • à quoi sert une arrestation .....quand il n'y a pas de condamnation ......

    on comprend " le ras le bol " des policiers !

  • sanctionner a un temps de prison qu'ils ne feront jamais............. retour à cayenne

  • Et que les sanctions soient exemplaires.

    Vous révez !!!!!!!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]