Polémique "Valeurs Actuelles" : Danièle Obono "réfléchit" à porter plainte contre le magazine

Polémique "Valeurs Actuelles" : Danièle Obono "réfléchit" à porter plainte contre le magazine
Danièle Obono, députée LFI.

, publié le samedi 29 août 2020 à 19h10

Valeurs Actuelles a représenté Danièle Obono en esclave dans son magazine. La députée LFI n'a pas exclu de porter plainte ce samedi 29 août.

Les condamnations sont unanimes contre l'image représentant la députée LFI en esclave dans une fiction publiée dans les pages de Valeurs Actuelles. Le magazine s'est excusé auprès de la femme politique ce samedi 29 août.

L'intéressée ne décolère pas. Sur l'antenne de BFMTV, elle n'a pas exclu de porter plainte.


"Je considère que, malgré la présentation sous la forme de fiction, il y a des éléments qui sont caractéristiques de l'injure publique, d'insultes publiques. Je suis en train de consulter nos conseils juridiques pour voir quelle action est nécessaire", a-t-elle évoqué ce samedi.

"Aujourd'hui, j'ai mal à la République, j'ai mal à ma France. Cette image, c'est une insulte à mes ancêtres, c'est une insulte à ma famille, c'est une insulte à mon groupe parlementaire, mon mouvement la France insoumise, mais c'est aussi une insulte, je crois, à la République", a expliqué Danièle Obono.

Puis d'ajouter : "Je le ressens comme une injure, pas simplement à ma personne individuellement, mais c'est vrai que cette image est profondément blessante. C'est une souillure qui ne s'effacera pas. C'est une image qui n'effacera pas."

Valeurs Actuelles s'est excusé

Tugdual Denis, directeur adjoint de la rédaction de Valeurs Actuelles, s'est défendu. "On s'excuse à titre personnel auprès de Danièle Obono, je regrette qu'on ait pu penser qu'on soit racistes", a-t-il assuré, toujours sur BFMTV.

Dans un communiqué publié sur Twitter, le magazine a réitéré ses excuses et ajouté : "A l'avenir, nous maintiendrons la vigilance absolue dont doit faire preuve un journal comme Valeurs Actuelles."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.