Polémique à la prison d'Epinal : le stagiaire passe la nuit dehors

Polémique à la prison d'Epinal : le stagiaire passe la nuit dehors©Panoramic

6Medias, publié le samedi 10 décembre 2016 à 15h55

Ce jeune guyanais se souviendra longtemps de son premier jour de stage en métropole. Comme le révèle Vosges Matin, un élève surveillant de prison a passé la nuit devant la maison d'arrêt d'Epinal car personne n'est venu lui ouvrir la porte.

Actuellement en formation à l'Ecole nationale d'administration pénitentiaire d'Agen, le jeune homme devait réaliser son stage à la maison d'arrêt vosgienne. Après 12 heures de train, il n'a trouvé personne pour l'accueillir. La CGT pénitentiaire a adressé un courrier à la direction interrégionale du service pénitentiaire pour dénoncer cette situation ubuesque. Un témoin a raconté au journal que le stagiaire était arrivé "sans un sou en poche". Et d'ajouter : "Il est venu à pied, puis en stop depuis la gare. Il aurait dû être accueilli par un gradé-formateur". Mais, il n'en a rien été. Vosges Matin raconte qu'il s'est certainement présenté au mauvais endroit, il a dont contacté l'accueil. Et si l'agent a pourtant prévenu sa hiérarchie, personne ne s'est déplacé. Le jeune homme s'est donc retrouvé à patienter dans le froid jusqu'au lendemain. Cette nuit-là le thermomètre affichait -7 degrés.

C'est à minuit qu'un agent de la prison a trouvé le garçon frigorifié et lui a offert l'hospitalité pour la nuit. De son côté, le directeur de la maison d'arrêt d'Epinal se défend. Interrogé par Vosges Matin, Alain Cacheux s'est expliqué : "Nous ignorions l'heure d'arrivée du train à Épinal. Ce stagiaire aurait dû se présenter lundi. Il est arrivé en pleine nuit. Il a téléphoné à l'établissement depuis la gare. Il n'a pas présenté sa situation de manière convaincante de façon à ce que l'on puisse l'accueillir". Et de poursuivre : "Il nous a exposé tous ses tracas et ses problèmes. De là, on lui a apporté l'aide qui lui était nécessaire immédiatement. Il n'y a pas de polémique à avoir sur cet incident. Ça trouble certains qui ne connaissent même pas le fond de l'histoire". Alain Cacheux explique que l'élève ne polémique pas sur cette histoire. Le directeur de la maison d'arrêt donne des nouvelles rassurantes sur le jeune stagiaire. Ce dernier est maintenant logé dans un appartement de fonction et a reçu son solde.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU