PMA: Agnès Buzyn "plutôt favorable à titre personnel"

PMA: Agnès Buzyn "plutôt favorable à titre personnel"

La ministre de la Santé Agnès Buzyn, le 17 octobre 2017 à Paris

A lire aussi

AFP, publié le dimanche 22 octobre 2017 à 14h43

La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est dite dimanche "plutôt favorable à titre personnel" à la procréation médicalement assistée (PMA) ouverte à toutes les femmes, affirmant en revanche son opposition à la gestation pour autrui (GPA).

La ministre était interrogée au "Grand Jury" RTL/Le Figaro/LCI sur sa conviction personnelle quant à l'ouverture de la PMA aux femmes célibataires et aux couples de lesbiennes qui sera débattue dans le cadre de la révision de la loi bioéthique en 2018.

"J'y suis plutôt favorable à titre personnel, mais il m'a fallu du temps pour savoir ce que vraiment je pensais sur ce sujet", a répondu Agnès Buzyn.

"J'écoute les arguments des uns, des autres. Je vois que ce droit ne retire rien à personne, je vois qu'il y a une immense différence entre la PMA et la GPA, qui elle, traite de la marchandisation du corps de la femme", a-t-elle poursuivi.

La ministre a rappelé que des discussions auraient lieu en 2018 dans le cadre d'états généraux de la bioéthique. "L'exécutif écoutera l'avis du Comité d'éthique qui s'est dit favorable, écoutera l'avis qui émergera des états généraux de la bioéthique et si cet avis est favorable, évidemment l'exécutif proposera un projet de loi", a-t-elle détaillé, appelant comme le président Emmanuel Macron à un "débat apaisé".

"Prenons le temps de discuter, prenons le temps de nous écouter", a-t-elle exhorté.

En revanche, la ministre de la Santé a affirmé son opposition à la GPA. "Pour moi, jamais. Je comprends totalement le désir d'enfant (...) Mais je sais ce que c'est que de porter un enfant pendant neuf mois dans son ventre".

"Indépendamment du fait que l'on paye, à titre individuel c'est quelque chose que je n'imaginerais pas pouvoir faire", a-t-elle dit.

 
51 commentaires - PMA: Agnès Buzyn "plutôt favorable à titre personnel"
  • En quoi, en tant que personne, s'arroge-t-elle le droit de faire connaitre son point de vue prétendument personnel sur ce site..alors qu'elle sert de haut-parleur à Macron?
    Les gens qui sont pour le sont pour leurs propres raisons et ceux qui sont contre, itou!
    Les uns et les autres se foutent éperdument du point de vue "personnel" de cette dame! Pour qui se prend-t-elle?
    De la même manière ils se foutent de ce que lorsqu'elle était étudiante en médecine, elle est passée par les traditions des salles de garde de l'époque comme elle croit devoir prétendument le "REVELER" aujourd'hui? Elle enfonce les portes ouvertes et ça fait de la pub à cette illustre inconnue, hein! D'ailleurs les "médias" - c'est comme ça que l'on dit car on n'ose plus dire les "journaux" - en parlent.
    La gloire, quoi!

  • Comment pourrait-elle dire autre chose, elle est du gouvernement Macron, héritier lui-même du gouvernement Hollande, vendus aux finances internationales qui voient bien que si la PMA passe, ce sera la porte grande ouverte à la GPA, au nom de l'égalité de droit entre les femmes et les hommes...... et pour le plus grand profit des cliniques qui proposeront ce genre d'actes !
    Effectivement, honte à une femme, qui plus est ministre de la santé, de se dire favorable aux enfants sans pères et aux dépenses médicales faramineuses vu qu'un enfant né par PMA coûte en moyenne 40 000 euros à la société (une réussite pour 6 échecs avec soins ambulatoires, congés maladie, coût administratif à la sécu......... et un coût unitaire de 4 à 5000 euros par tentative d'insémination....)!
    Bref, comment gaspiller de l'argent public pour créer des orphelins!

  • Cette nouvelle pensée unique qui insidieusement impose un totalitarisme d'idée et veut nous amener à un changement radical de société, elle est en MARCHE!!!!!......

  • et on parle de faire des économies à la Sécu!!!!!!!
    On préfèrera faire sortir des patients tout juste opérés, sachant les risques encourus, pour donner satisfaction à des femmes qui peuvent avoir d'autres solutions pour avoir un enfant: l'adoption, par exemple, que le gouvernement devrait rendre plus facile

  • Sait-elle seulement combien coute un enfant conçu par PMA par rapport à u?n enfant conçu naturellement ?
    cette dame ,qui est chargée de faire faire des économies à la sécu, devrait se renseigner

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]