Plusieurs personnes interpellées sur des soupçons de "passage à l'acte" contre des forces de l'ordre

Plusieurs personnes interpellées sur des soupçons de "passage à l'acte" contre des forces de l'ordre
Parmi ces personnes soupçonnées de passer à l'acte "à brève échéance "contre des "forces de sécurité", un mineur déjà condamné. 

, publié le lundi 29 avril 2019 à 08h40

Plusieurs personnes ont été arrêtées le 26 avril dans le cadre d'une enquête sur pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Elles sont soupçonnées d'avoir préparé une attaque contre les forces de sécurité. 

Elles étaient soupçonnées de préparer "un passage à l'acte violent" sur "des forces de sécurité". Le parquet de Paris a annoncé lundi 29 avril avoir interpellé plusieurs individus vendredi, dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte début février pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

"Il y a quatre personnes qui sont en garde à vue sur un projet d'attentat terroriste extrêmement violent. Toutes les indications que nous avions nous ont conduits à les interpeller pour neutraliser ce risque", a déclaré devant la presse le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, en marge d'un déplacement.

Un mineur déjà condamné 

Selon cette information de BFMTV , l'enquête a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Parmi ces personnes soupçonnées de passer à l'acte "à brève échéance "contre des "forces de sécurité", un mineur déjà condamné. Interpellé en 2017 il cherchait alors à se rendre en Syrie, alors qu'il avait 15 ans. Condamné par le tribunal pour enfants pour des faits d'association de malfaiteurs terroriste, il avait écopé de 3 ans de prison, dont 2 assortis d'un sursis avec mise à l'épreuve. 




Après avoir été placé en centre éducatif fermé (CEF) puis incarcéré, il était actuellement placé au sein d'une structure éducative dans le cadre de cette mise à l'épreuve, a précisé le parquet de Paris. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.