Plus de risques chez soi qu'à l'école ? Jean-Michel Blanquer justifie : "il n'y a pas que le Covid-19 comme problème dans une société"

Plus de risques chez soi qu'à l'école ? Jean-Michel Blanquer justifie : "il n'y a pas que le Covid-19 comme problème dans une société"
"Un de nos premiers défis, c'est d'aller chercher les élèves décrocheurs.", a fait savoir Jean-Michel Blanquer.

, publié le mardi 12 mai 2020 à 18h33

Jean-Michel Blanquer a assuré lundi 11 mai que, pour les élèves, les risques étaient plus élevés à rester chez soi qu'à retrouver les bancs de l'école. Ce mardi 12 mai, le ministre de l'Education nationale persiste et signe.

"Il y a plus de risques à rester chez soi que d'aller à l'école." C'est ce qu'a affirmé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, lundi 11 mai sur l'antenne d'Europe 1.

Un message fort, visant à rassurer les parents alors que les élèves sont invités à reprendre le chemin de l'école dès cette semaine, et qui a fait réagir. Ce mardi, alors qu'il visitait une école de Palaiseau, dans l'Essonne, il a pourtant assuré "totalement assumer" ses propos, face aux caméras de BFMTV.



Puis d'expliquer : "Il n'y a évidemment pas seulement le sujet du Covid-19 comme problème dans une société : il y a par exemple le problème alimentaire avec les enfants qui n'allaient plus à la cantine et qui mangeaient mal, des problèmes de violences intra-familiales qui ont pu se développer, des problèmes éducatifs, des enfants qui peuvent décrocher définitivement. On doit avoir une vision globale de l'enfance."

Les parents restent néanmoins réticents à remettre leurs enfants en classe après 55 jours de confinement, par peur de la pandémie de Covid-19. 20% des élèves sont attendus dans les salles de classe, a précisé le ministre. "Un de nos premiers défis, c'est d'aller chercher les élèves décrocheurs. Chaque semaine qui passe est dangereuse sur le plan sanitaire, éducatif", a mis en garde Jean-Michel Blanquer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.