Plus de 250.000 retraités agricoles vont devoir rembourser une partie de leur pension

Plus de 250.000 retraités agricoles vont devoir rembourser une partie de leur pension
Les syndicats d'agriculteurs demandent à l'organisme responsable d'"assumer" son erreur.
A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 08 décembre 2017 à 17h35

Le cadeau était trop beau pour être vrai. À la suite d'une erreur de la Mutualité sociale agricole (MSA), l'organisme qui gère la sécurité sociale des agriculteurs, plus de 250.000 retraités agricoles vont devoir rembourser un trop perçu de 346 euros en moyenne, a-t-on appris jeudi 7 décembre de sources concordantes.

Au mois de novembre, ces bénéficiaires avaient reçu une somme supplémentaire, ajoutée à leur pension habituelle.

De l'argent qui correspondait à la garantie, mise en place par le gouvernement précédent, d'une pension égale à 75% du Smic. Problème : la MSA a "oublié" de calculer une cotisation. Les victimes de cette erreur ont perçu à tort 346 euros en moyenne, une somme conséquente, notamment lorsqu'elle est rapportée au montant des pensions, soit 855 euros, pour une carrière complète.

REMBOURSEMENTS ÉCHELONNÉS

"Nous avons effectivement commis une erreur que nous regrettons et nous essayons de mettre en oeuvre l'ensemble de ce que nous pouvons faire pour pouvoir la rattraper sans tarder", a expliqué à l'AFP Franck Duclos, directeur délégué aux politiques sociales à la caisse centrale de la mutualité sociale agricole (la MSA, la sécu des agriculteurs). Le montant maximum versé par erreur est selon lui de 412 euros.

La MSA souhaite un traitement collectif de cette erreur, "qui consiste à reprendre ces sommes progressivement, en plafonnant les montants que nous prenons", en évitant d'aller au-delà de 15% des pensions versées, soit 128 euros, a indiqué M. Duclos, qui évoque un échelonnement sur trois à quatre mois.




La Confédération paysanne demande à la MSA d'"assumer", estimant "urgent de traiter cette situation et de le faire humainement". Le syndicat "accompagnera tous les retraités qui veulent faire un recours afin que l'issue soit humainement traitée". Pour sa part, le syndicat des exploitations familiales Modef exige qu'il ne soit réclamé "aucune somme au titre d'un remboursement d'un dit 'trop perçu' et exige l'application immédiate d'une retraite à 75 % du SMIC en 2017, respectueuse des annonces gouvernementales".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.