Canton de Genève : la ruée des frontaliers français dans l'eldorado suisse

Canton de Genève : la ruée des frontaliers français dans l'eldorado suisse
A lire aussi

franceinfo, publié le mercredi 18 avril 2018 à 00h54

A Genève, le calme du lac Léman dissimule un phénomène presque tabou : le problème des frontaliers, thème du numéro d'avril du magazine "Avenue de l'Europe". Le canton subit en effet une ruée vers l'eldorado suisse des voisins français. Ils sont 100 000 à venir travailler ici, attirés par des salaires généreux. A l'hôpital de Genève, où un employé sur deux est un frontalier, le sujet est si sensible qu'on préfère ne pas l'évoquer.

Seul le premier employeur suisse, la chaîne de grande distribution Migros, a accepté de donner quelques précisions à la journaliste Geneviève Roger : "Un caissier Migros Suisse commence par recevoir 4 100, 4 200 francs par mois [3 600 euros], quelle que soit sa nationalité : les salaires en Suisse à Migros sont les mêmes pour…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.