Plan pauvreté : une complémentaire santé à un euro par jour ?

Plan pauvreté : une complémentaire santé à un euro par jour ?
Une carte vitale à Nantes, le 23 mars 2017.

publié le lundi 10 septembre 2018 à 13h50

Emmanuel Macron va annoncer une complémentaire santé à un euro par jour et par personne, le 13 septembre prochain dans le cadre de son plan pauvreté, rapporte RTL lundi 10 septembre.

Cette mesure devrait concerner la population qui a des revenu trop élevés pour être éligible à la Couverture complémentaire universelle complémentaire (CMU-C), mais insuffisants pour faire face correctement aux soins de santé, avance RTL. Les futurs bénéficiaires de la CMU élargie devront ainsi avoir des revenus compris entre 730 et 980 euros par mois pour une personne seule (entre 8.810 et 11.776 euros annuels).

Jusqu'à maintenant, ces personnes, souvent retraitées ou responsables de familles monoparentales, avaient droit à une subvention pour se payer une complémentaire santé, l'ACS (aide au paiement d'une complémentaire santé), qui va disparaître.



Cette mesure devrait permettre des économies substantielles aux foyers modestes. RTL prend en exemple un couple de retraités qui paie 110 euros par mois pour sa complémentaire santé, et qui ne paiera plus que 60 euros, faisant ainsi une économie de 50 euros mensuels. De même, un couple avec deux enfants pourra économiser environ 30 euros par mois grâce à la CMU élargie. Ces chiffres sont issus d'un document de la Sécurité sociale consulté par RTL.



Pour faire face au coût de la mesure, le gouvernement a budgété plusieurs millions d'euros pour l'année 2019.

Par ailleurs, l'accès à la CMU élargie devrait être plus simple. Seule la moitié des personnes éligibles aux ACS en ont fait la demande, notamment à cause de la complexité des démarches, explique RTL.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.