Plan de relance : le château de Versailles va recevoir 87 millions d'euros

Plan de relance : le château de Versailles va recevoir 87 millions d'euros
Le Château de Versailles. (illustration)

, publié le mardi 06 octobre 2020 à 17h23

À la fin de l'année, le nombre de visiteurs du château aura été divisé par sept par rapport à l'année dernière.

Le château de Versailles, boudé par les visiteurs depuis sa réouverture en juin après le confinement, va recevoir 87 millions d'euros dans le cadre du plan de relance, rapporte franceinfo mardi 6 octobre.

La situation de ce lieu touristique parmi les plus visités du pays est inédite. En 2020, le château aura accueilli un million de visiteurs, contre 7 millions en 2019.

Résultat : un déficit prévu de 35 millions d'euros. "On a perdu presque 50 millions d'euros de recettes, explique l'administrateur général du château de Versailles, Thierry Gausseron. On a fait des économies pour réduire le déficit à 35 millions d'euros, ce qui reste considérable."


À l'origine de ces difficultés, la pandémie de coronavirus, évidemment, qui a asséché la principale source de revenus du monument, la billetterie. Elle représente 75% des recettes du château. Et alors que l'épidémie regagne en vigueur et que les touristes étrangers se font de plus en plus rares, la situation ne risque pas de s'arranger.

Pour assurer la survie de l'un des monuments emblématiques de la France, l'État a promis de débloquer 87 millions d'euros sur deux ans, dans le cadre du plan de relance. "Ce chiffre ne tient compte que des pertes subies par le château de Versailles et de la volonté de maintenir ce patrimoine, explique à franceinfo la directrice du château, Catherine Pégard. C'est ce patrimoine qui est une œuvre culturelle pour le monde entier. Et tout le retard que nous prenons pour l'entretenir est un rétrécissement de notre offre culturelle."

Ces 87 millions vont permettre d'effacer le déficit mais également de poursuivre les chantiers de rénovation en cours. Une bonne nouvelle pour les artisans d'art et les entreprises qui comptent sur ces contrats. Selon franceinfo, si le château emploie 1.000 salariés, il fait vivre entre 15.000 et 20.000 personnes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.