Plages : la mer Méditerranée surchauffe

Plages : la mer Méditerranée surchauffe
Des vacanciers à Palavas-les-Flots, le 28 juin 2019

publié le mardi 09 juillet 2019 à 16h15

Après des semaines de chaleur caniculaire dans le sud de la France, les eaux de la "Grande Bleue" présentent des températures dignes d'une fin de mois d'août.

Les "juillettistes" qui ont pris leurs marques sur les plages du pourtour méditerranéen pour les vacances d'été ont pu le remarquer : la mer Méditerranée est déjà bien chaude. Météo-France a fourni vendredi 5 juillet un premier relevé de températures, qui fait état d'anomalies notables.



"La fin juin particulièrement chaude, surtout marquée par une intense canicule en dernière semaine du mois, a favorisé une hausse significative des températures de l'eau de mer près des côtes françaises. Avec une chaleur plus intense et plus durable au sud-est du pays, c'est la Méditerranée qui présente les anomalies de températures les plus importantes en ce début juillet", explique l'institut de prévisions météorologiques.


Du Languedoc à la Côte d'Azur, ainsi qu'en Corse, la température en surface oscillait le 5 juillet dernier entre 25,5 et 27,5°C, soit un écart à la moyenne climatologique (ou "anomalie") allant de +3,5 à +5,5°C. De telles températures constituent une menace pour la faune et la flore marines, dont certaines espèces demeurent sensibles aux variations de température.

Si la canicule persiste, "la chaleur va se propager en profondeur, et cela va avoir des conséquences sur les écosystèmes, peu habitués à vivre dans une eau au-dessus de 18 degrés", commente un chercheur de l'Institut méditerranéen d'océanologie, pour France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.