Piotr Pavlenski a trouvé "bizarre" la démission de Benjamin Griveaux

Piotr Pavlenski a trouvé "bizarre" la démission de Benjamin Griveaux
Piotr Pavlenski à Paris, le 14 février à Paris.

, publié le samedi 22 février 2020 à 17h17

Dans un entretien accordé au Parisien, l'activiste russe qui a publié la vidéo intime de Benjamin Griveaux se dit surpris que ce dernier ait porté plainte et ait démissionné. 


Il continue d'assumer, dans les colonnes du Parisien. "Alors que Benjamin Griveaux fait campagne sur le thème de la famille, il écrit dans le même temps (à sa maîtresse ndlr) que sa famille est une prison..." 

Piotr Pavlenski a tenté d'expliquer les raisons qui l'ont poussé à lancer son projet "pornopolitique", qui a entraîné dans son souffle la candidature de Benjamin Griveaux à la mairie de Paris.

"Mon objectif est d'ouvrir les yeux des gens, de révéler les mécaniques du pouvoir, argumente-t-il. Je veux montrer que l'hypocrisie des politiques est devenue la norme, au point de créer une situation monstrueuse."

Dans ses propos, l'activiste se dit un peu dépassé par l'ampleur de l'affaire Griveaux, au point qu'il n'imaginait pas que cela puisse entraîner un tel tremblement de terre politique. "J'ai trouvé bizarre qu'il démissionne, assure Piotr Pavlenski. Et j'ai été surpris qu'il porte plainte."

"Elle n'était pas du tout contente"

Il maintient en tout cas sa version des faits. Il aurait utilisé le même ordinateur que sa compagne, Alexandra de Taddeo et aurait trouvé les vidéos intimes envoyées par Benjamin Griveaux. C'est en octobre qu'il aurait décidé de les utiliser, sans en référer à sa compagne. "Alexandra savait que je préparais Pornopolitique mais elle ne connaissait pas tous les détails. Quand la vidéo a commencé à circuler, elle n'était pas du tout contente."

Il assure désormais vouloir poursuivre son projet, dont le site a été bloqué. "J'ai le matériel", fait-il peser comme une menace.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.