Phase II du déconfinement : "la liberté va enfin redevenir la règle", annonce Edouard Philippe

Phase II du déconfinement : "la liberté va enfin redevenir la règle", annonce Edouard Philippe
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 28 mai 2020.

, publié le jeudi 28 mai 2020 à 18h17

Lors d'une allocution très attendue, le Premier ministre Edouard Philippe a passé en revue les nouvelles mesures qui entreront en vigueur le 2 juin.

"Les résultats sont bons sur le plan sanitaire", a avisé dès le début de sa prise de parole le Premier ministre Edouard Philippe, précisant qu'"après trois semaines de déconfinement,"les nouvelles sont plutôt bonnes".

"Aujourd'hui, tous les indicateurs sont au vert, sauf dans le Val-d'Oise et Mayotte", a-t-il ajouté. "La vitesse de propagation du virus est sous contrôle", a-t-il assuré en dévoilant la carte finale de la France, qui montre l'Île-de-France, la Guyane et Mayotte en orange, et le reste du pays en vert.

"Nous en sommes un peu mieux que là où nous espérions être à la fin du mois de mai", s'est-il félicité.


Face à ces bonnes nouvelles, au cours de cette phase 2, qui durera jusqu'au 22 juin, "la liberté va redevenir la règle, la restriction l'exception", a assuré Edouard Philippe. Même si le déconfinement sera "un peu plus prudent" dans les départements orange, la vie reprendra dans la majorité du pays. La réouverture des écoles sera accélérée "dans toutes les zones", comme les cafés, restaurants, bars, parcs et jardins. La vie culturelle et sportive reprendra.

"Nous avons ainsi décidé "la réouverture des cafés, des restaurants, des bars (...) avec des contraintes spécifiques dans les zones de vigilance orange" à savoir l'Île-de-France, la Guyane et Mayotte, a déclaré Edouard Philippe, en rendant compte des décisions prises dans la matinée au Conseil de défense présidé par Emmanuel Macron à l'Elysée.

En revanche, les regroupements à plus de dix personnes restent interdits, tout comme les sports de contacts, l'ouverture des boîtes de nuit et les événements aux larges publics. 

Capacités de tests

"Nous avons la capacité de tester chaque personne symptomatique et tous les cas contacts à risque. Plus de 80% des résultats PCR sont rendus en moins de 36 heures. Nous notons qu'il y a moins de malades en circulation sur le territoire, et moins de cas contact. Nous ne sommes pas à saturation de nos capacités de tests", a assuré pour sa part le ministre de la Santé Olivier Véran, ajoutant toutefois qu'"un test sérologique positif ne doit pas changer votre comportement", .

A son tour, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a annoncé que toutes les écoles seront ouvertes après le 2 juin. Les classes resteront limitées à 15 élèves maximum. "Un accueil complémentaire sera proposé aux familles, comme le programme sport santé culture et civisme en juin", complète le ministre.

"Nous avons décidé d'évaluer à l'horizon du 15 juin si nos frontières extérieures ou non devaient rouvrir. La décision sera prise collectivement avec tous les pays européens. A l'intérieur de l'Europe, la France sera favorable à une réouverture des frontières à partir du 15 juin, sans quatorzaine", a poursuivi Edouard Philippe. Et d'ajouter qu'en France, "la mesure d'interdiction de déplacement à plus de 100 kilomètres, avec la pression qui a baisse, elle n'a plus de justification. La fin de cette interdiction ne doit pas signifier un relâchement dans la tension", ajoute le chef du gouvernement qui "en appelle à la responsabilité de chacun".

 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.