Peu de vision sur l'impact réel de la réforme des APL, confesse la ministre du Logement

Peu de vision sur l'impact réel de la réforme des APL, confesse la ministre du Logement
La ministre déléguée au Logement Emmanuelle Wargon.

publié le vendredi 01 janvier 2021 à 16h00

Interrogée sur BFM TV, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a reconnu que les premiers effets se feraient sentir seulement après janvier.


La réforme des APL entre en vigueur en ce premier jour de l'année 2021 et risque d'en bouleverser plusieurs paramètres. 

En effet, les aides au logement seront désormais calculées en fonction des revenus des douze derniers mois, et non plus de ceux d'il y a deux ans.

Cela tombait sous le sens, d'après la ministre du Logement : "C'était quand même bizarre de calculer une aide en 2021 sur les revenus de 2019, cela n'avait pas beaucoup de sens".

"C'est une réforme où on ne change pas les barèmes, les modes de calculs, on change juste les ressources prises en compte. C'est une réforme de justice et d'adaptation à l'évolution des ressources" rappelle-t-elle.



"S'il vous arrive une grosse tuile - vous perdez votre emploi - ou simplement vous prenez votre retraite, vous le signalez et cela s'ajuste" a poursuivi, sur le plateau de BFM TV, la ministre. "Pour les autres, et notamment tous ceux qui ont perdu du salaire en 2020, et malheureusement il y a beaucoup de Français dans cette situation notamment tous ceux en chômage partiel (...) cela fera aussi une différence à la hausse sur les APL."


Et de reconnaître, en fin de compte : "On ne sait pas encore combien on aura de gagnants et de perdants parce que les revenus de l'année 2020 ont été tellement atypiques, tellement différents de ce qu'on connait d'habitude" indique Emmanuelle Wargon. "Nous le saurons courant janvier."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.