Pesticides: à gauche, les soutiens au maire de Langoüet se multiplient

Pesticides: à gauche, les soutiens au maire de Langoüet se multiplient
Manifestation du mouvement "coquelicots", en octobre 2018.

Orange avec AFP-Services, publié le jeudi 22 août 2019 à 11h00

Alors que l'édile comparait ce jeudi devant la justice, plusieurs responsables politiques se mobilisent pour le soutenir.

C'est le jour J pour Daniel Cueff. Le maire de Langoüet, en Ille-et-Vilaine, comparaît devant la justice ce jeudi pour avoir pris un arrêté le 18 mai dernier, interdisant l'utilisation des pesticides à moins de 150 mètres de toute habitation. L'arrêté a été attaqué par la préfecture d'Ille-et-Vilaine.

Pour le soutenir, environ 500 personnes se sont réunies jeudi matin devant le tribunal administratif de Rennes. De nombreux soutiens sont venus en réponse à l'"Appel des coquelicots" lancé par l'hebdomadaire satirique Charlie hebdo dont la rédaction est présente à Rennes jeudi matin. Des associations environnementales mais aussi plusieurs élus sont aussi venus soutenir le maire.


"Le comble de l"hypocrisie", pour Lepage

Sur Twitter, des responsables politiques ont également affiché leur soutien à Daniel Cueff. Julien Bayou, porte-parole d'EELV, rappelle que son arrêté était "destiné à protéger la population", tandis que l'ancienne ministre de l'Environnement Corinne Lepage dénonce "le comble de l'hypocrisie" de la part de l'Etat dans cette affaire. 



De son côté, l'ancienne ministre de l'Ecologie Ségolène Royal voit dans l'arrêté du maire un combat "d'avant-garde". 


Enfin outre EELV, le Parti socialiste, le groupe Place publique mais aussi Génération.s ont affiché leur soutien au maire de Langoüet. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.