"Personne n'en parlait" : une infirmière dénonce l'omerta à l'hôpital après la tentative de suicide d'une de ses collègues

 "Personne n'en parlait" : une infirmière dénonce l'omerta à l'hôpital après la tentative de suicide d'une de ses collègues©ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2
A lire aussi

franceinfo, publié le mercredi 11 avril 2018 à 23h31

Depuis l'enquête du magazine "Envoyé spécial" de septembre 2017, la situation des hôpitaux publics français s'est encore dégradée : neuf soignants ont mis fin à leurs jours durant le premier trimestre 2018. Epuisée par les heures supplémentaires - jusqu'à neuf nuits de garde successives - Pamela Ramez, infirmière aux urgences de Denain, a craqué elle aussi. Elle a pu être sauvée, mais jamais plus elle n'endossera sa blouse blanche. 

L'une de ses collègues a accepté de raconter, à visage caché, l'omerta qui régnait dans les équipes soignantes après la tentative de suicide de l'infirmière : "Personne n'en parlait." Très choquée, elle se met alors en colère devant une autre infirmière, qui lui répond : "Non, tu n'en parles pas."

"Parler, c'est se mettre…

Lire la suite sur Franceinfo

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.