France

Perrier, San Pellegrino… l’eau gazeuse de plus en plus absente des rayons de supermarchés

Conséquence, entre autres, de la sécheresse en France, les bouteilles de Perrier sont de plus en plus dures à trouver dans les rayons des supermarchés. Mais le phénomène s’étend aux autres eaux gazeuses, rapporte Europe 1, dimanche 23 avril.

Les rayons des supermarchés manquent de bulles. Perrier, célèbre marque française d’eau gazeuse, se fait de plus en plus rare dans les magasins, rapporte Europe 1, dimanche 23 avril. La faute, notamment, à l’épisode de sécheresse qui frappe la France conjugué à la pénurie de gaz carbonique. Première raison de la discrétion des bouteilles Perrier dans les rayons, la période de sécheresse que traverse actuellement la France. “La vraie difficulté, c'est d'extraire l'eau, car les nappes phréatiques sont basses”, explique Frédéric Guyard, rédacteur en chef du magazine Rayon boissons. La source Perrier, située entre Nîmes et Montpellier, n’est donc pas épargnée.

La San Pellegrino aussi touchée

Conséquence, les clients tentent de se tourner vers des alternatives, avec plus ou moins de succès : "On essaye de faire autrement, on va sur d'autres marques, mais ça va au-delà de Perrier. Ça concerne aussi la San Pellegrino, pour ne citer qu'eux”, détaille Jean-Philippe Carmona, qui travaille dans l'événementiel.

Les autres eaux gazeuses sont elles aussi touchées à cause d’un deuxième phénomène : la pénurie de gaz carbonique. Pour ces eaux gazéifiées artificiellement, le manque de gaz carbonique paralyse, ou du moins ralentit, la production. “À l'échelle des eaux minérales, en France, c'est un vrai tremblement parce que Perrier représente 25 % de parts de marché."

Un problème qui risque de s’étendre puisqu’une perspective de retour à la normale ne se distingue pas.

publié le 23 avril à 15h39, Orange avec 6Medias

Liens commerciaux