Perpignan : les policiers municipaux bientôt dotés d'armes semi-automatiques

Perpignan : les policiers municipaux bientôt dotés d'armes semi-automatiques

Un policier national tient son arme de service, le 7 janvier 2016 à Paris (archives)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le vendredi 04 novembre 2016 à 13h13

La police municipale de Perpignan sera la première du pays à être armée de pistolets semi-automatiques, les mêmes que ceux dont est actuellement dotée la police nationale, selon une information de France Bleu Roussillon.

La ville de Perpignan a acté l'achat de 144 pistolets semi-automatiques en conseil municipal, vendredi 4 novembre.

Le modèle retenu est le Sig Sauer, une arme que possèdent déjà les policiers nationaux, qui permet de tirer 15 coups et se recharge rapidement.

Jusqu'à présent, les agents municipaux avaient uniquement le droit de porter des revolvers "38 spécial", des armes à six coups, qui sont difficiles à recharger. Perpignan devance ainsi le gouvernement, qui a prévu de publier dans quelques jours un décret autorisant la police municipale à utiliser des pistolets semi-automatiques 9 mm.

- 113.300 euros -

Cette acquisition a évidemment un coût, que devra supporter la mairie de Perpignan. La ville estime la dépense à 113.300 euros, une somme que le maire Les Républicains, Jean-Marc Pujol, justifie par l'urgence de la situation. "Il n'y a pas de temps à perdre!", a-t-il lancé au micro de France Bleu Roussillon. "En 18 mois, plus de 250 personnes ont été assassinées par des terroristes en France. Qu'attendons-nous ? Les policiers municipaux, qui participent à la sécurisation de nombreux événements, doivent avoir les moyens de riposter", a-t-il assuré.

L'édile a expliqué que 21 nouveaux agents municipaux avaient été recrutés cette année. Tous sont d'anciens policiers nationaux, gendarmes ou militaires, rodés au maniement d'armes semi-automatiques.

 
25 commentaires - Perpignan : les policiers municipaux bientôt dotés d'armes semi-automatiques
  • Contrairement à ce qu'annonce "meddly" le P.38 est une arme semi-automatique d'origine allemande dont le calibre est de 9 mm et utilise des balles parabellum, il dispose d'un chargeur et non pas d'un barillet, comme il est du MAC 50 équipant l'Armée et la gendarmerie. Le MAC 50 est une arme française qui était fabriquée par la manufacture de Saint-Etienne. Manufacture qui hélas n'existe plus, ce qui nous amène à acheter étranger. C'est le cas du nouveau fusil d'assaut donc notre armée sera bientôt dotée. Notre F.A.M.A.S,(cal 5,56) une arme performante tout de même, va être mis à la ferraille... Et l'on ne cesse d'entendre autour de soi qu'il faut acheter français...et qu'il faut sauver nos industries.....

  • avatar
    juin2012  (privé) -

    S'abriter derrière les 250 morts pour armer les polices municipales, où il y a de nombreux "cow-boys", est hyper-dangereux. Surtout que Perpignan est réputée pour ses règlements de compte !!!!! Au fait, quelle est la délinquance affichée dans cette ville dont on n'entend jamais parlé aux infos ?????????

    parce que vous faites confiance aux infos pour relater ce qui ce passe !! allez faire un tour quartier St Jacques,cela vous remettra les pieds sur terre.

  • ben, pourquoi pas avant, en France toujours attendre ..

  • Cazeneuve ne peut qu'être vigilant sur les armes automatiques : il est protégé ainsi que sa femme également en permanence par 3 équipes de gardes du corps armés (mais armés de quelle arme?). Tant que la sécurité de ces gouvernementeurs ne sera par mise en cause, ils reculeront devant la guerre contre le terrorisme. Les excuses vont bon train : pas de budget etc... mais pour leurs salaires indécents et autres avantages, il y a du budget.

    leurs protections, va finir dans peu de temps!

  • Action-réaction. Il est vrai qu'il vaudrait mieux embaucher et former aux tirs et au Droit Civil et Pénal, des jeunes ou des chômeurs qui veulent travailler. Mais, il faut être très vigilant sur le recrutement.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]