Pécresse accusée de récupération avec le film "120 battements par minute"

Pécresse accusée de récupération avec le film "120 battements par minute"
Valérie Pécresse lors de la cérémonie des César le 2 mars 2018, à Paris.

Orange avec AFP, publié le samedi 03 mars 2018 à 17h00

Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, fait face aux critiques de certains internautes qui l'accusent de récupération politique après avoir félicité le film "120 battements par minute", alors qu'elle avait défilé aux côtés de la Manif pour tous.

Carton plein avec 6 César pour 120 battements par minute mais carton rouge pour Valérie Pécresse. Présente à la 43ème cérémonie des César vendredi 2 mars, la présidente d'Ile-de-France s'est réjouie sur Twitter du "carton plein" d'un "magnifique film" en partie financé par la région.



Un tweet qui a visiblement déplu à de nombreux internautes qui accusent Valérie Pécresse de "pinkwashing", c'est-à-dire de récupération de la cause gay. De nombreuses personnes ont dénoncé le fossé entre le message de félicitation de l'élue et les convictions politiques de cette dernière, qui avait défilé auprès de la Manif pour tous, le mouvement opposé au mariage entre personnes du même sexe.






La présidente de la région Ile-de-France, contactée par nos confrères de l'Obs, a expliqué être "personnellement intervenue pour que 120 battements par minute puisse être subventionné par la région", ajoutant avoir "voté contre le mariage pour tous et défendu l'union civile en 2012", mais n'avoir "jamais appartenu à l'association de la Manif pour tous".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU