Pays basque : 170 pompiers mobilisés sur des feux de montagne, 200 randonneurs évacués

Pays basque : 170 pompiers mobilisés sur des feux de montagne, 200 randonneurs évacués
Un pompier combat un incendie au pied du col d'Ibardin au Pays basque.

, publié le dimanche 21 février 2021 à 13h55

Les incendies sont désormais maîtrisés. Une enquête a été ouverte pour en déterminer l'origine. 

Une "multitude de petits foyers" d'incendies se sont déclarés samedi 20 février au Pays basque. Jusqu'à 170 pompiers ont été mobilisés pour combattre ces feux de basse et moyenne montagne, attisés par des vents forts. S'ils n'ont pas fait de victime, ils ont amené les autorités à évacuer par précaution quelque 200 randonneurs selon France 3, d'autres étant invités à rebrousser chemin par la gendarmerie qui bloquait les accès aux sites. 790 hectares de végétation d'altitude, principalement des broussailles, de la lande et de la forêt, ont été détruits ainsi qu'une grange et une bergerie, non occupées.



Les pompiers des Pyrénées-Atlantiques, renforcés en soirée par des pompiers des Landes, ont notamment été mobilisés sur deux incendies principaux, l'un dans le secteur d'Urrugne-Biriatiou, l'autre dans le secteur d'Ascain-La Rhune. Dimanche à la mi-journée le premier foyer était éteint et sous surveillance, le second était fixé et ne progressait plus, mais certaines zones en altitude restaient trop inaccessibles pour l'éteindre. Quelque 70 pompiers étaient toujours engagés sur ces feux. Les maires d'Ascain, Urrugne et Biriatou, ont pris des arrêtés interdisant l'accès au massif.

L'origine des incendies est pour l'heure inconnue et un éventuel lien avec des écobuages (ou débroussaillements par le feu) n'est pas établi à ce stade, a indiqué le sous-préfet de Bayonne. Une enquête a été ouverte par le parquet et confiée à la gendarmerie de la ville pour déterminer l'origine des incendies, l'un des deux foyers principaux étant probablement venu de Navarre, en Espagne voisine. Le maire d'Ascain a indiqué à France Bleu Pays basque qu'il allait déposer plainte.



En raison de "conditions météorologiques favorables à la propagation du feu", avec des températures douces et des vents violents, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques avait pris samedi un arrêté d'interdiction d'incinération des végétaux jusqu'à lundi, afin prévenir les écobuages, régulièrement à l'origine de feux non maîtrisés dans cette zone de montagne. Vendredi et samedi matin dans le Béarn en vallée d'Ossau, les pompiers des Pyrénées-Atlantiques ont d'ailleurs aussi dû intervenir pour des feux de montagne apparemment liés à des écobuages mal maîtrisés.

Ces vents violents, qui ont soufflé à plus de 100 km/h sur le relief pyrénéen samedi mais sont retombés dans la soirée, ont par ailleurs conduit à priver quelque 5.000 foyers d'électricité samedi après-midi dans les secteurs d'Espelette, Hasparren, Mauléon, a indiqué Enedis à l'AFP
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.