Pau : arrêtée pour 394 appels aux services d'urgence en 2 jours

Pau : arrêtée pour 394 appels aux services d'urgence en 2 jours
Les opérateurs ont été insultés lorsqu'ils refusaient de lui envoyer les secours.

, publié le mardi 15 mai 2018 à 12h55

Une habitante de Pau (Pyrénées-Atlantiques) a été interpellée dimanche pour avoir "harcelé" les services d'urgence (police, pompiers, Samu...) les 12 et 13 mai dernier. Les enquêteurs ont recensé pas moins de 394 appels, rapporte France Bleu.

La jeune femme, âgée de 20 ans, est poursuivie pour "appels téléphoniques malveillants et dénonciation de crimes imaginaires".

Présentée comme "fragile psychologiquement", elle a appelé les secours à 394 reprises le week-end dernier. Dans le détail, elle a téléphoné 207 fois au 17 (police), 166 fois au 18 (pompiers) et 21 fois le 15 (Samu).

"Des problèmes psychiatriques avérés"

Lors de ses appels, la Paloise a évoqué ses déboires avec l'hôpital psychiatrique et ses "traitements qu'elle a au niveau de la tête". Elle aurait également insulté les opérateurs, ne comprenant pas que les secours n'interviennent pas pour l'aider. Enfin, elle aurait fini par inventer des violences conjugales qui se seraient passées en face de chez elle, obligeant la police à intervenir... pour rien.



Elle a consulté un psychiatre pendant sa garde à vue, qui a confirmé des "problèmes psychiatriques avérés", pour lesquels elle est actuellement soignée. Selon franceinfo, elle a déjà été condamnée à trois reprises pour ce type de faits. Elle devrait faire l'objet d'une comparution immédiate ce jeudi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.