Pass sanitaire : un rescapé du Vel d'Hiv' dénonce les étoiles jaunes "sans vaccin" arborées par des manifestants

Pass sanitaire : un rescapé du Vel d'Hiv' dénonce les étoiles jaunes "sans vaccin" arborées par des manifestants
Des manifestants brandissent une pancarte en référence à la rafle du Vel d'hiv' de 1942 pour dénoncer l'extension du pass sanitaire.

publié le dimanche 18 juillet 2021 à 19h20

Joseph Szwarc, rescapé de la rafle du Vel d'hiv', a fait part de son indignation face aux à l'étoile jaune brandie par certains manifestants contre le pass sanitaire.

" Vous ne pouvez pas imaginer à quel point j'ai été touché. Les larmes me sont venues.

Je l'ai portée, l'étoile, moi. Je sais ce que c'est. Je l'ai dans ma chair."


Rescapé de la rafle du Vel d'Hiv', Joseph Szwarc, a fait part de son "indignation", dimanche 18 juillet, à l'occasion d'un discours prononcé pour la Journée nationale en mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'État français. 

Il réagissait aux manifestations contre l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire. À cette occasion, certains manifestants avaient arboré une étoile jaune, sur laquelle était inscrite la mention "sans vaccin". D'autres ont largement comparé la stratégie vaccinale du gouvernement et le nazisme, multipliant les références aux diverses institutions du IIIe Reich.

"Cette comparaison est odieuse", a insisté Joseph Szwarc. Le port de l'étoile jaune avait été imposé en France, sous l'Occupation, pour distinguer les Juifs des autres citoyens. "C'est le devoir de tous nos concitoyens de ne pas laisser cette vague outrancière, antisémite, raciste, qui rode. C'est un devoir primordial."

"Se moquer des victimes de la Shoah"

Une indignation partagée par la Ligue Internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), qui a vertement réagi sur twitter.

"Arborer une étoile jaune fantaisiste, c'est se moquer des victimes de la Shoah. La Licra condamne fermement cette "minimisation outrancière", par le biais de détournements, d'un crime contre l'humanité. Elle fait le lit du négationnisme."
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.