Pass sanitaire : la dose de rappel obligatoire pour les plus de 65 ans dès le 15 décembre

Pass sanitaire : la dose de rappel obligatoire pour les plus de 65 ans dès le 15 décembre©JOEL SAGET / AFP

publié le mardi 09 novembre 2021 à 20h15

Face à la reprise épidémique, Emmanuel Macron a annoncé mardi soir que le pass sanitaire sera conditionné à la dose de rappel de vaccin anti-Covid pour les plus de 65 ans à partir du 15 décembre. La campagne de rappel sera par ailleurs élargie aux 50-64 ans dès début décembre.

"Nous n'en avons pas terminé avec la pandémie", a martelé Emmanuel Macron en préambule de son allocution télévisée mardi 9 novembre.

Alors que la cinquième vague de Covid-19 commence à déferler sur l'Europe, le chef de l'État a exhorté les Français à se faire vacciner, notamment ceux qui n'ont pas reçu leur première dose et les plus de 65 ans qui n'ont pas encore reçu leur dose de rappel. 




Dans ce contexte, le président de la République a annoncé que le maintien du pass sanitaire serait conditionné à la dose du rappel pour les personnes âgées de plus de 65 ans. Cette mesure sera appliquée à partir du 15 décembre. 

Emmanuel Macron n'a pas précisé si cette contrainte ne concernerait que les plus de 65 ans ou si elle s'étendrait aussi aux personnes à risque, comme les obèses et les diabétiques, même si elles sont plus jeunes. Mais le ministre de la Santé a précisé, après l'allocution du président, que les personnes souffrant de comorbidités n'étaient pas concernées par cette contrainte. Ces personnes restent en revanche encouragées à recevoir une 3e dose de vaccin. 

Depuis septembre, les plus âgés et les plus fragiles sont en effet éligibles à une dose de rappel de vaccin anti-Covid, le plus souvent une "troisième dose", à condition que leur vaccination remonte à plus de six mois. La dose de rappel vise à compenser la perte d'efficacité constatée pour tous les vaccins anti-Covid au cours du temps.

En outre, la campagne de rappel sera ouverte aux 50-64 ans à partir de début décembre. "Plus de 80% des personnes en réanimation ont plus de 50 ans, c'est pourquoi une campagne de rappel sera lancée à partir du début du mois de décembre pour nos compatriotes, âgés de 50 à 64 ans", a-t-il justifié. "Nous avons saisi les autorités scientifiques afin qu'elle puisse nous indiquer dans les tout prochains jours les modalités pratiques et les échéances à suivre", a-t-il précisé.

Les autorités de santé françaises n'ont pourtant pas encore donné leur aval à une telle extension mais Emmanuel Macron a expliqué qu'elles avaient été saisies en ce sens.
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.