Pass sanitaire 7 jours après la seconde injection du vaccin: le conseil scientifique rend un avis positif

Pass sanitaire 7 jours après la seconde injection du vaccin: le conseil scientifique rend un avis positif
Photo d'illustration

publié le vendredi 16 juillet 2021 à 08h27

Olivier Véran avait annoncé ce changement mardi 13 juillet dans la foulée des annonces d'Emmanuel Macron.

Le conseil scientifique a rendu jeudi 15 juillet un avis sur la vaccination, désormais reconnue comme complète sept jours après la seconde et dernière dose. "Au total, le Conseil scientifique COVID-19 considère que le schéma vaccinal peut-être accepté comme complet dès le septième jour après la dernière dose (soit seconde injection soit une seule injection lorsque la personne a fait un COVID) pour les vaccins ARNm ou AstraZeneca. Cette notion peut donc être prise en compte dans le pass sanitaire", écrit le groupe d'experts, présidés par Jean-François Delfraissy. 




Après les annonces d'Emmanuel Macron lundi sur l'obligation vaccinale des soignants et l'extension du pass sanitaire, le ministre de la Santé Olivier Véran avait indiqué que le schéma vaccinal serait reconnu complet sept jours après la seconde dose et non plus quatorze comme c'était le cas jusqu'ici. 

Anticorps très élevés après sept jours

"Les études cliniques indiquent en fait qu'un haut niveau de protection clinique est observé 7 jours après la dernière injection de vaccin (soit seconde injection soit une seule injection quand la personne a fait un COVID) avec les vaccins Pfizer/BioNTech, Moderna ou AstraZeneca. Cette observation de protection après 7 jours (soit seconde injection soit après une seule injection lorsque la personne avait fait un COVID) est vraie pour la protection contre l'infection, contre le risque de survenue d'une forme grave et probablement (mais avec moins de certitude) contre le risque de transmission", notent les experts. Concernant les anticorps, ils ajoutent "les titres d'anticorps anti-S sont très élevés dès J7 (après soit seconde injection soit une seule injection lorsque la personne a fait un COVID)". Même s'ils rappellent "qu'on ne connait pas actuellement de bonne corrélation niveau d'anticorps/protection". 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.