"Pas possible" que tous les enfants soient à l'école le 11 mai, selon la maire de Nantes

"Pas possible" que tous les enfants soient à l'école le 11 mai, selon la maire de Nantes
Le gouvernement a fixé la jauge maximale à 15 enfants par classe, dans le cadre de son plan de déconfinement
A lire aussi

, publié le samedi 02 mai 2020 à 10h00

Comment va se passer la réouverture des écoles lors du déconfinement ? Pour la maire PS de Nantes, Johanna Rolland, il n'est "pas possible" que tous les enfants soient à l'école le 11 mai. Alors que le ministre de l'Education nationale affirme que la "majorité des écoles" maternelles et primaires rouvrira à cette date clé, l'élue socialiste appelle le gouvernement à plus se "tenir à un cap clair", assurant que sa commune ne prendra "aucun risque" sur la réouverture.


Elle déplore "un peu de flou du côté de l'Etat".

Johanna Rolland, la maire socialiste de Nantes a prévenu samedi 2 mai qu'il ne serait "pas possible" que tous les enfants retournent à l'école le 11 mai, date du début du déconfinement, insistant sur le fait que la rentrée ne pourra être que "progressive".

"Il ne faut pas laisser croire aux Français que tous les petits écoliers vont reprendre le chemin de l'école, tout simplement parce que ce n'est pas possible si on veut respecter correctement les normes sanitaires", a déclaré sur France Inter l'édile, faisant référence aux déclarations du ministre de l'Education la veille dans un entretien au Figaro. Jean-Michel Blanquer a en effet affirmé que la "majorité des écoles" maternelles et primaires rouvrira le 11 mai.

Appel au gouvernement à "se tenir à un cap clair"

"Beaucoup de maires s'étaient organisés en fonction des premières annonces du ministre de l'Education nationale qui nous avait dit que rentreraient à l'école les CP, les CE1 et les CM2. Quelques jours après, changement de programme, le Premier ministre n'a pas retenu ces orientations", a relevé Johana Rolland.

"Des milliers de communes ont planché sur un plan qu'il faut revoir", a-t-elle ajouté, appelant le gouvernement à "se tenir à un cap clair". La maire de Nantes a par ailleurs assuré que la ville "ne prendrait aucun risque". "S'il y a des endroits où on ne peut pas le faire [rouvrir des écoles], nous le dirons".

Jean-Michel Blanquer prévoit "beaucoup de souplesse locale"

Interrogé par Le Figaro, Jean-Michel Blanquer a affirmé de son côté vendredi 1er mai que "majorité des écoles" maternelles et primaires rouvrira le 11 mai, "partout sur le territoire ainsi que la majorité des collèges en zone verte", à partir du 18 mai. Le gouvernement a fixé la jauge maximale à 15 enfants par classe, dans le cadre de son plan de déconfinement.

Le ministre de l'Education a rappelé que les classes de CP et CE1 en Rep et Rep+ (réseau d'éducation prioritaire), soit 300.000 élèves, "vont pouvoir rouvrir très vite, car les classes sont de douze élèves". Environ 60.000 élèves d'écoles rurales apprennent dans de petites classes de moins de 15 élèves, a-t-il poursuivi.=12pt"On a prévu beaucoup de souplesse locale pour que chaque école puisse régler son flux d'élèves en fonction des réalités locales", a assuré le ministre.  
 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.