Pas-de-Calais : un homme placé en garde-à-vue après l'agression d'un maire

Pas-de-Calais : un homme placé en garde-à-vue après l'agression d'un maire
Photo d'illustration

, publié le samedi 08 août 2020 à 20h40

Le maire s'était rendu sur le parking d'une résidence pour mettre fin à des nuisances sonores.

Un homme de 25 ans a été interpellé dans le Pas-de-Calais, et placé en garde-à-vue ce samedi. Il est suspecté d'avoir renversé le maire de la commune de Croisilles.


"Ma femme me dit ne pas y aller"

Vendredi soir, Gérard Dué, le maire de cette commune de 2.000 habitants, a été appelé pour un tapage nocturne.

Arrivé sur place, selon son témoignage, il a été poussé par l'auteur des troubles sonores. Tombé à terre, l'élu a passé une partie de la soirée aux urgences, où une incapacité temporaire totale (ITT) de quatre jours lui a été délivrée.

A la suite de la plainte du maire, le jeune homme de 25 ans a été placé en garde à vue pour "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique", a indiqué le parquet d'Arras "Ma femme me dit de ne pas y aller, mais je considère que tout le monde doit se serrer les coudes (...). Je n'accepte pas qu'une petite minorité démolisse tout le travail qu'on fait pour proposer des logements sociaux aux gens", a expliqué l'élu au journal La Voix du Nord. 




Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a réagi à l'affaire sur Twitter. "Ces actes ne doivent pas rester impunis car derrière un maire, c'est la République qui est agressée", a-t-il déclaré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.