Pas-de-Calais : la vente flash d'un robot de cuisine vire à la cohue, une femme piétinée et transportée aux urgences

Pas-de-Calais : la vente flash d'un robot de cuisine vire à la cohue, une femme piétinée et transportée aux urgences©Capture d'écran Google Street View

, publié le vendredi 12 mars 2021 à 17h45

Vendredi 12 mars, l'enseigne Lidl proposait ses robots Monsieur Cuisine Connect à prix cassés. Dans le magasin de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), cette vente flash a tourné à la cohue et une femme, piétinée, a dû être transportée aux urgences, comme le révèle La Voix du Nord. 

Engagé dans une guerre des brevets avec le groupe Vorwerk, qui l'accuse d'avoir plagié son Thermomix, Lidl cherche à écouler ses derniers stocks de Monsieur Cuisine Connect avant que ceux-ci ne soient potentiellement frappés d'une interdiction de vente.

L'enseigne allemande a donc décidé de commercialiser, vendredi 12 mars, 10 000 de ces robots, et cela à prix réduit (279 euros, au lieu de 359 euros en décembre dernier). Midi Libre précise que l'opération était organisée dans 377 magasins et 25 départements, sur quelque 1 500 magasins que possède Lidl.



À Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), de nombreux clients intéressés par cette offre se sont pressés devant le supermarché hard-discount avant l'ouverture (à 8 heures). La Voix du Nord révèle cependant qu'un mouvement de foule s'est créé autour du présentoir où étaient regroupés les Monsieur Cuisine Connect tant convoités. 

"Pas normal d'en arriver à se faire marcher dessus" 

Une femme s'est d'ailleurs retrouvée au sol et, dans la cohue, a été piétinée par d'autres personnes. Âgée d'une trentaine d'années et infirmière libérale de profession, la victime a été prise en charge par les sapeurs-pompiers, puis transportée aux urgences du centre hospitalier de Lens, une vingtaine de minutes après l'ouverture du magasin. "J'ai couru avec les autres, et au moment d'arriver devant les bacs, on m'a plaquée au sol. Des gens m'ont piétinée, j'ai crié. Ça a duré quelques secondes, a-t-elle raconté au quotidien local. Ce n'est pas normal d'en arriver à se faire marcher dessus. Et puis, je n'ai même pas eu mon robot..." 

La trentenaire a prévu de porter plainte, contre les personnes qui l'ont piétinée et contre Lidl, qui aurait dû prévoir "un système de sécurité plus important". Ce n'est pas la première fois qu'une cohue s'amasse devant les magasins de l'enseigne allemande dans l'espoir de mettre la main sur un exemplaire de ce Monsieur Cuisine Connect. En juin 2019, La Voix du Nord rapportait déjà que de longues files d'attentes s'étaient formées devant plusieurs établissements lors de la mise en vente du robot cuiseur. Dans certains magasins, les stocks s'étaient même écoulés en quelques minutes seulement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.