Pas-de-Calais : 4 morts dont 2 pompiers dans l'incendie d'une maison

Pas-de-Calais : 4 morts dont 2 pompiers dans l'incendie d'une maison

Un pompier à Saint-Denis, le 6 juin 2016. (illustration)

A lire aussi

Orange avec AFP, publié le dimanche 07 janvier 2018 à 07h55

Un pompier et une victime ont été hospitalisés au service des grands brûlés de Lille.

Deux jeunes sapeurs-pompiers volontaires sont morts et un autre a été gravement blessé dans la nuit de samedi à dimanche 7 janvier au cours d'une intervention pour éteindre l'incendie d'une maison à Estrée-Blanche dans le Pas-de-Calais, a-t-on appris de sources concordantes. Deux jeunes de 16 et 22 ans ont également trouvé la mort dans le sinistre.

Un autre sapeur-pompier a été grièvement brûlé ainsi que la mère des deux enfants morts, une fille de 16 ans et un garçon de 22 ans, selon le dernier bilan fourni à l'AFP par le préfet du département Fabien Sudry, accouru sur les lieux dans la petite commune d'Estrée-Blanche, à une soixantaine de kilomètres à l'ouest de Lille. Ils ont été dirigés vers le service des grands brûlés au CHRU de Lille. Le père de la famille a été plus légèrement atteint et hospitalisé à Saint-Omer (Pas-de-Calais).

Les pompiers âgés de 21 et 32 ans

Selon la préfecture, le feu s'est déclaré aux alentours de 02H30 dans une maison individuelle, pour une raison encore inconnue. Il s'agit d'une petite maison en brique, comme on en trouve beaucoup dans la région, située dans une allée de ce village de moins de 1.000 habitants à l'habitat dispersé, qui se trouve entre Saint-Omer et Béthune.

Les deux pompiers tués étaient âgés respectivement de 21 et 32 ans. L'un habitait le village voisin de Longhem, l'autre la commune de Lillers, a précisé la préfecture. Ils faisaient partie du corps des sapeurs-pompiers de Lillers.

Selon M. Sudry, interrogé alors qu'il se trouvait au côté du lieutenant-colonel des pompiers dirigeant les secours, "le feu s'est propagé très vite". "Le premier étage", auquel les pompiers avaient accédé pour secourir la famille, "s'est retrouvé cerné par les flammes et pris dans une chaleur intense", a rapporté le préfet, de sorte qu'il a fallu du temps avant que les secours puissent pénétrer dans la maison pour vérifier si d'autres corps que ceux des deux pompiers s'y trouvaient.

70 hommes déployés

D'importants renforts du centre opérationnel départemental de secours (CODIS) avaient été dépêchés sur les lieux, portant le total des pompiers sur place à 70 hommes.

"Une enquête a été ouverte en recherche des causes de la mort, pour déterminer comment sont décédées ces personnes", a indiqué à l'AFP le parquet de Béthune. La section de recherches de Lille est chargée de l'enquête selon le ministère de l'Intérieur. 

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a fait part dans un communiqué "de son immense tristesse".  Les deux pompiers tués étaient des volontaires du centre de secours de Lillers (Pas-de-Calais), précise le communiqué. 

"Ce nouveau drame vient tragiquement rappeler le dévouement sans faille dont font preuve nos forces de secours qui côtoient le risque au quotidien. Ils ont la reconnaissance et la gratitude de l'ensemble de la nation", a affirmé M. Collomb.

Il y a sur place "un climat de très forte coopération, notamment entre les gendarmes et les sapeurs-pompiers, a assuré Fabien Sudry. (...) Nous nous sentons très proches du corps des sapeurs-pompiers, durement touché par cet événement. Nous sommes très solidaires de leurs familles en ces circonstances.

 
33 commentaires - Pas-de-Calais : 4 morts dont 2 pompiers dans l'incendie d'une maison
  • encore des pompiers décédés en cours d'intervention ... ils ont payé de leur vie leur courage et dévouement à notre société pour notre sécurité.
    et dire qu'il y a des abrutis qui les caillassent ....

  • ces deux là méritent largement la légion d'honneur ,macron fais se que tu as faire pour une fois

    Et même plus que largement !!!

  • La Devise des Sapeurs-Pompiers «Sauver ou périr» «Le courage et le dévouement»

    Honneur aux Sapeurs-Pompiers, qu'ils soient bénévoles ou pas

    Caporal-chef Robert SANDRAZ, Arnaud Dauchy et Jonathan Cottret RIP

    L pour Larmes
    A pour Amour
    D pour Danger
    E pour Espoir
    V pour Vie
    I pour Incendie
    S pour Sauvetage
    E pour Efficience

    D pour Douleur
    E pour Epreuve
    S pour Sauveteur

    Sauver ou Périr
    Au risque de perdre la vie
    Pour venir en aide à autrui
    Et pour combattre aussi
    Une rude épreuve qu'est tout ceci
    Rien ne devait les arrêter
    Si ce n'est la mort inopinée

    Prêts à braver tous ces dangers
    On ne pouvait que les admirer
    Même si leur vie était risquée.
    Pompier, ce fameux métier
    Ils l'avaient tout jeune désiré.
    Et aujourd'hui, ils ont été tués.
    Rendons hommage à ces pompiers
    Silence, une minute de respect!

    E pour Explosion
    S pour Silence
    T pour Tombeau

    Sauver ou Périr
    Affronter, lutter, secourir
    Unis pour le meilleur et pour le pire.
    Véritable passion, véritable métier.
    Et grand honneur pour ces responsabilités.
    Rendons hommage à ces pompiers

    Oh quelle douleur pour ceux qui ont perdu
    Un des leurs qu'ils ne reverront plus!

    Pleurs, peines, malheurs
    Et surtout grande douleur
    Rien ne devait les arrêter.
    Ils ont été courageux et dévoués.
    Rendons hommage à ces pompiers...

    Ce n'est pas de moi mais ce poême est de circonstance

  • Pensées aux victimes et un grand hommage aux Pompiers .....Merci pour leur immense courage .

  • J'ai été sous-officier pompier volontaire pendant 9 ans. Ma hantise, à chaque départ pour un feu, était de revenir avec le même effectif qu'en partant et surtout en bonne santé. J'ai toujours eu cette chance. Je suis profondément touché par ce drame et je présente mes condoléances à leurs familles et à leurs collègues.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]