Paris : une œuvre en hommage à Johnny Hallyday ne passe pas auprès des écologistes

Paris : une œuvre en hommage à Johnny Hallyday ne passe pas auprès des écologistes ©Panoramic

publié le samedi 26 juin 2021 à 19h20

Plusieurs élus de la capitale ne goûtent pas au symbole que veulent mettre en avant les fans de l'artiste devant l'Accor Hotel Arena, rapporte Le Monde. 

Une nouvelle œuvre d'art en hommage à Johnny Hallyday. Tous les fans du chanteur plébiscitent le geste, mais pas vraiment certains élus écologistes de la capitale.

Comme le racontent nos confrères du Monde, le 25 juin, certains dont la maire du 12e arrondissement, Emmanuelle Pierre-Marie, ne goûtent pas à cette œuvre d'art imposante qui met en avant une moto (une Harley Davidson), symbole qui a accompagné le chanteur tout au long de sa carrière. 

"Johnny Hallyday est un immense artiste et je me réjouissais à l'idée qu'une œuvre représente ce grand chanteur. Là, je suis dubitative. Au moment où nous voulons créer une ville durable, apaisée, le projet met surtout en scène une Harley Davidson, qui symbolise tout autre chose", déplore l'édile parisienne, dont l'arrondissement doit accueillir cette statue au pied du Palais omnisports, l'Accor Arena, sur l'esplanade Johnny-Hallyday, qui sera inaugurée en septembre. L'objet du courroux ? La moto évidemment, symbole pour les écologistes de la pollution, du bruit et de nuisances. Dans une ville où vient d'être décidé le stationnement payant pour les motos et scooters, l'œuvre ne passe donc pas. 

Symbole du chanteur 

Comble des événements, le dossier devait être examiné le 23 juin par le conseil d'arrondissement, indiquent nos confrères, or il a été retiré de l'ordre du jour sans explication. Mais si l'œuvre ne plaît pas aux écologistes, à gauche, on y est pourtant favorables, à l'image d'Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidalgo, qui voit en cette moto "un symbole très personnel de l'artiste" et qui dit soutenir "évidemment" le projet. La polémique nourrit aussi la droite. Des élus rappellent que les motos faisaient partie de la vie de l'artiste, tandis que d'autres fustigent le manque de dialogue et dénoncent une "censure verte" ainsi que des "considérations idéologiques et sectaires", cite le quotidien du soir.



La sculpture souhaitée par le galeriste parisien Kamel Mennour a été imaginée par le plasticien Bertrand Lavier. Elle représente une véritable Harley Davidson posée sur une guitare électrique haute de 4,75 mètres, le tout sur un socle bleu. Il s'agit pour l'artiste d'une "greffe poétique". Et si au niveau politique la discorde est grande, il a pourtant été validé par Laeticia Hallyday en personne, ravie que la mémoire de son défunt mari perdure. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.