Paris : un policier sème la panique à La Défense

Paris : un policier sème la panique à La Défense©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le mercredi 18 mai 2016 à 17h30

Un homme armé présent au cinéma UGC de la Défense a fait craindre le pire aux spectateurs... Il s'agissait en réalité d'un policier hors service.
Un mouvement de panique s'est déclenché lundi 16 mai au cinéma UGC La Défense, dans le centre commercial des 4 Temps.

La faute à la présence d'un homme armé qui a affolé les spectateurs. Selon Le Parisien, le Raid était sur le point d'intervenir avant de se rendre compte qu'il s'agissait d'un policier qui n'était pas en service.Tout a commencé par un banal ticket de cinéma tombé par terre. Lorsque le propriétaire se baisse pour le ramasser, il aperçoit une arme portée à la ceinture par un autre spectateur. Il décide alors de prévenir la sécurité du cinéma en donnant la précision que l'homme en question était dans la salle 13 ou 14 du complexe.
Une alerte est alors lancée aux alentours de 21h30. La Bac et le commissariat de la défense cernent très vite les lieux et les portes du cinéma sont fermées. Le Parisien explique que les spectateurs des films terminés sont alors "invités à rejoindre la sortie selon un cheminement évitant le passage devant les salles 13 et 14." Mais l'affaire a connu un dénouement heureux. "ll s'agissait d'une fausse alerte", a indiqué à Metronews une source policière. Le spectateur suspecté était en réalité un policier en civil. Depuis le début de l'année, Bernard Cazeneuve a autorisé les forces de l'ordre à porter leur arme en dehors de leur service, dans le cadre de l'état d'urgence.

 
54 commentaires - Paris : un policier sème la panique à La Défense
  • Encore un qui aurait mieux fait de s'occuper de ses fesses !!!!

  • On est vexé, hein?
    Alors on censure!
    Je confirme : journaleux minables, vous êtes vraiment nuls..............

    Votre titre est tout simplement FAUX
    Ce policier n'a crée aucune panique car c'est le spectateur qui l'a crée, même si on peur se mettre à sa place!
    Moi si j'étais policier, je n'irais certainement plus risquer ma vie pour sauver des journalistes pris en otage à Charlie Hebdo (de nouveau) , à Orange ou ailleurs.
    L'honneur de la presse devrait être dans les temps présents, de bien veiller à ne pas jeter d’huile sur le feu juste pour tenter un misérable pico scoop. C'est nul.

  • Et alors , ceux qui l'ont vu devrait etre rassuré.Au BATALAN cela aurait aidé.Demandez comment DAESH fonctionne

  • moi je dis que j ai beaucoup plus de chance de me faire raquetter par la police que par des voyoux

  • Bravo Monsieur Valls il faut des sanctions

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]