Paris : un artiste met le feu à la Banque de France

Paris : un artiste met le feu à la Banque de France©Source Euronews

Source Euronews, publié le lundi 16 octobre 2017 à 21h03

A 4 heures du matin lundi à Paris l'artiste russe Piotr Pavlenski a mis le feu à la façade d'une succursale de la Banque de France dans le quartier de la Bastille. L'artiste contestataire est resté impassible lors de son interpellation par la police.

Il a ensuite été placé en garde à vue avec sa compagne. Piotr Pavlenski a voulu mener cette action coup de poing pour dénoncer la domination des puissances financières et lancer un appel à la révolution.



Lui, qui défie régulièrement le Kremlin se dit menacé de dix ans de camp dans son pays pour de fausses accusations d'agression sexuelle. Il, a obtenu au mois de mai l'asile politique en France. Agé de 33 ans, il s'est rendu célèbre pour avoir arrosé d'essence et incendié les portes du siège de l'ex-KGB et s'être cloué la peau des testicules sur les pavés de la place Rouge. Il s'était aussi cousu les lèvres en soutien aux Pussy Riot, un groupe de jeunes femmes condamnées à deux ans de camp pour avoir "profané" la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou au cours d'une "prière punk" qui critiquait ouvertement le président Vladimir Poutine.

La banque restera fermée jusqu'à nouvel ordre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
88 commentaires - Paris : un artiste met le feu à la Banque de France
  • Retour à l envoyeur !!!

  • ce fou n'a rien à faire en France il faut le renvoyer dans son pays il faut s'occuper de lui sereusement.

  • Des actes,des actes,Monsieur le Président. Mettez vos paroles en pratique. Il est d'autres moyens de manifester , que de brûler des édifices de la République.
    Ce monsieur ne mérite pas l'asile politique

  • Un "artiste", c'est fou le glissement sémantique aujourd'hui.

  • pourquoi garder un malade comme ça en France
    retour dans son pays
    ils vont bien s'occuper de lui