Paris : porte de Champerret, ça recrute!

Paris : porte de Champerret, ça recrute!
Frédérique-Anne Gauthier, directrice déléguée de Job Rencontres, est l'organisatrice du salon 10 000 emplois, porte de Champerret.

leparisien.fr, publié le lundi 04 juin 2018 à 21h37

Le salon 10 000 emplois qui se tient ce mardi porte de Champerret, est le dernier rendez-vous généraliste avant les vacances. L'occasion de préparer sa rentrée avec un job.

Le Job-Salon des 10 000 emplois qui se tient ce mardi à la porte de Champerret (XVIIe) est une belle promesse. « C'est le nom de notre rendez-vous qui en est sa 19e édition à Paris. C'est vrai, cela fait rêver. Nous n'aurons peut-être pas 10 000 emplois à proposer, mais nous donnons aux candidats l'occasion d'une rencontre avec les recruteurs. Or, même au moment d'Internet, il n'y a rien de mieux que le contact direct. C'est irremplaçable », affirme Frédérique-Anne Gauthier, 30 ans d'expérience dans le domaine, directrice déléguée de Job Rencontres qui organise sept salons annuels à Paris, dont le salon du travail, à la Villette, en janvier, avec 30 000 visiteurs attendus.

Frédérique-Anne Gauthier. DR

Ici, ce mardi, c'est un rendez-vous plus modeste avec 3 500 visiteurs potentiels sur la journée avec une quarantaine d'entreprises tous secteurs confondus, dans le commerce (Castorama), le service (le Club Med), la banque et de l'assurance ou de l'immobilier (Engel & Völkers), sans oublier la Marine nationale, l'armée de terre ou la gendarmerie (de très gros recruteurs)... Mais aussi les organismes de formation professionnelle, qui permettent de donner de nouvelles perspectives aux salariés.

L'enjeu est important pour les candidats à l'emploi comme pour les recruteurs. « Les entreprises investissent entre 2000 et 5000€ pour avec un stand. Ils mobilisent des DRH ou des gens de terrain. Elles savent qu'en une journée, elles peuvent récolter 150 à 200 CV, se faire une idée assez précise du profil des gens qu'elles rencontrent après des entretiens de 10 à 15 minutes et faire une présélection efficace. C'est très rentable ».

Ces salons du recrutement ne sont donc pas des gadgets. A Paris, il s'en compte des dizaines, généralistes ou spécialisées, organisés par les arrondissements, ou les spécialistes de l'emploi. Le 12 juin, à la Défense, l'Apec prévoit l'ultime salon avant les vacances pour les jeunes diplômés, cadres débutants ou plus expérimentés. « Ces rendez-vous sont l'occasion, estime Frédérique-Anne Gauthier, de préparer sa rentrée avec un emploi ».

Salon 10 000 emplois, ce mardi de 10 heures à 18 heures, espace Champerret (XVIIe). Entrée gratuite. Informations sur www.jobrencontres.frMajor Pascal Dessein : « Nous avons 7 000 postes de gendarmes adjoints à pourvoir »

« Nous effectuons le recrutement pour Paris et toute l'Ile-de-France », annonce le Major Pascal Dessein, de la caserne de République, qui mobilise ce mardi deux gradés. « Nous avons sur toute la France 7 000 postes de gendarmes adjoints volontaires à pourvoir, des recrutements qui se font sans aucun diplôme pour des jeunes de 17 à 26 ans », précise-t-il... avec un salaire de 1 300 € et logement en caserne. « Au salon, nous ne faisons qu'informer les candidats. Tout se fait sur Internet lagendarmerierecrute.fr » précise-t-il. Sur 5 ans, la gendarmerie va devoir recruter 50 000 personnes...

Pauline Schmutz, chargée de recrutement et de développement pour Engel & Völkers : « Nous recherchons des personnalités »

Leader pour l'immobilier de prestige en Allemagne, présent dans 40 pays, Engel & Völkers attaque sa deuxième année en France. « Nous avons notre siège dans un hôtel particulier sur les Champs-Elysées. Nous avons déjà 200 collaborateurs. Nous voulons en recruter 200 autres cette année », annonce Pauline Schmutz, chargée de recrutement et de développement. « Et nous cherchons des belles personnalités, des anciens avocats, directeurs de boîtes qui cherchent une reconversion ». Ici, les plus de 40 ans sont les bienvenus.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.