Paris : les voitures de police ne seront plus verbalisées

Paris : les voitures de police ne seront plus verbalisées
Une voiture de police à Paris, le 1er mars 2016.

Orange avec AFP, publié le mardi 23 janvier 2018 à 16h37

Les policiers ont obtenu gain de cause. Leurs voitures ne seront plus verbalisées par les agents des sociétés Streeto et Moovia, chargées par la mairie de Paris de contrôler le stationnement payant dans la capitale, rapporte Le Parisien mardi 23 janvier.


Depuis le 1er janvier et la réforme des procès verbaux de stationnement, les policiers n'étaient plus à l'abri d'une amende quand ils garaient leurs voitures inconsidérément. Le syndicat de police Alliance avait fait part de son agacement, notamment quand deux agents verbalisateurs avaient été contrôlés positifs au cannabis au volant de leur voiture flasheuse.

"UNE PREMIÈRE VICTOIRE"

Le préfet de police, Michel Delpuech, a adressé à ses services une note -que Le Parisien s'est procurée- dans laquelle il annonce qu'Anne Hidalgo a accédé aux demandes des forces de l'ordre. "Madame la maire m'a donné son accord en indiquant que la Ville de Paris souhaitait permettre le stationnement à titre gratuit des véhicules professionnels utilisés dans le cadre de nos missions", a-t-il écrit.

"C'est une première victoire, a confié au quotidien local un syndicaliste d'Alliance Police Paris. Mais nous attendons la suite, à savoir la gratuité de stationnement des véhicules personnels des policiers."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.